Vous êtes ici
Accueil > Commerçants > Revitalisation commerciale du secteur Castagnary

Revitalisation commerciale du secteur Castagnary

Actualisation du 19 février 2016

Le secteur Castagnary a été retenu par la Ville de Paris pour son programme de revitalisation artisanale et commerciale, le Contrat Paris’Commerces. Des réunions publiques de concertation ont été organisées dans les arrondissements concernés pour entendre les observations et les propositions des riverains. Un bilan de cette concertation a été présenté, hier, à l’Hôtel de Ville.

Dans le 15ème, la zone concernée par ce programme a été légèrement étendue, prolongée depuis la rue Lieuvin jusqu’à la rue Brancion (à partir de la section longeant le Parc Georges Brassens) et la rue des Morillons. Les deux côtés de la rue Falguières sont désormais aussi pris en compte.

Dans le 15ème, la réunion publique de concertation s’est tenue le lundi 8 février à la Mairie, où la discussion, parfois tendue, a fait notamment remonter inquiétudes et interrogations sur la gestion de ce quartier par la municipalité.

Un dispositif expérimental

Le Contrat Paris’Commerces a pour objectif de dynamiser un secteur par la régulation de son offre commerciale, en diversifiant les activités. Ce programme s’appuie sur la loi Pinel 2014* et sur l’expérience de Vital’Quartier 1 & 2, opérations parisiennes similaires lancées en 2004 et 2008. Ce contrat sera attribué, pour une période de 12 ans, à un organisme chargé de sa mise en œuvre, auquel la Ville de Paris déléguera son droit de préemption. Il concerne 13 zones réparties sur 10 arrondissements pour lequel la Ville investira 37 millions d’euros.

Concernant en priorité les locaux commerciaux des bailleurs privés, ce contrat permettra d’acheter les murs à l’amiable ou par préemption. Il aidera à l’implantation de nouveaux commerces en intervenant sur les loyers, la rénovation ou l’aménagement des locaux, la communication, la réalisation d’études et de diagnostics commerciaux… L’objectif premier étant la diversification, ce dispositif est ouvert à tout type de projets, y compris l’installation de médecins en secteur 1 ou d’avocats, par exemple.

Carte du secteur Castagnary Paris Commerces
Premier périmètre Castagnary concerné par le dispositif Contrat Paris’Commerces

Castagnary, zone sinistrée ?

Le secteur Castagnary a été choisi en raison de sa faible densité commerciale. Il s’étend le long de la voie ferrée, du boulevard Lefèvre jusqu’au boulevard Pasteur (voir la carte), sur les quartiers Georges Brassens, Alleray-Procession et Pasteur-Montparnasse. Statistiquement, il comptabilise une moyenne de 14 commerces pour 1000 habitants, contre 20 pour 1000 dans le 15ème arrt et 28 pour 1000 sur l’ensemble de la Capitale.

Peu de gens se sont déplacés pour cette réunion de concertation où Olivia Polski, Adjointe à la Maire de Paris, chargée du Commerce, de l’Artisanat et des Professions libérales et Indépendantes, était présente pour recueillir observations et idées des habitants. Il faut dire qu’à cette occasion les élus du 15ème ont rappelé les derniers projets, non retenus, proposés à la Mairie centrale pour redynamiser ce quartier. Claire de Clermont-Tonnerre, Conseillère de Paris en charge de la coordination générale et de l’urbanisme auprès du Maire du 15ème, a évoqué la ferme urbaine, qui aurait amené de l’activité, refusée au profit de la construction de 250 logements étudiants. Les Bains-douches devaient accueillir un centre d’animation sportif et culturel en accord avec les Directions concernées de la Ville de Paris. Le projet était déjà bien avancé, lorsqu’en novembre 2014, le site a été sélectionné pour le concours d’architecture Réinventer Paris, sans concertation avec la Mairie du 15ème. Finalement, c’est un immeuble de logements dédié à la colocation qui sera érigé sur la parcelle, comprenant la création d’un espace de coworking.

Bains-douches Castagnary Rénovation Réinventer Paris
Projet d’immeuble sur la parcelle des Bains-douches © DR

Problème de la ZAC, vétusté des immeubles, pour Shervin Janani, Adjoint au Maire du 15ème chargé des Conseils de quartier Alleray-Procession et Georges Brassens, « ce secteur a été laissé à l’abandon pendant des années. La rue Castagnary est devenue une autoroute d’entrée dans Paris bordée de dortoirs. »

Répartition des logements sociaux mis en cause

Les riverains, en grande majorité, ont l’impression que les projets d’urbanisme sont déconnectés des commerces. Gérard Gayet, Adjoint au Maire du 15ème en charge du Commerce, de l’Artisanat, des Métiers d’Art et des Professions Libérales, a souligné la nécessité d’un équilibre entre politique de logement et politique commerciale. Il a rappelé la concentration de logements sociaux dans ce secteur, d’où l’interrogation des élus et des riverains sur sa commercialité potentielle du fait de la paupérisation de la population.

« C’est très bien que le secteur Castagnary intègre ce dispositif, mais je crains que cela ne fonctionne pas, même si je le souhaite vivement », explique Shervin Janani à l’issue de la réunion. « Les problèmes de fond n’ont pas vraiment été abordés, à savoir la sécurité et la politique de logement social de la Mairie de Paris qui a fait disparaître la clientèle de classe moyenne. Nous sommes favorables à l’implantation de logements sociaux à condition qu’elle soit réfléchie et accompagnée d’équipements publics adéquats. Toutes les catégories de logements sociaux devraient être représentées dans de justes proportions. Une vraie mixité sociale est nécessaire dans ce quartier. »

Sur cette question, Olivia Polski a expliqué qu’il ne fallait pas opposer logements social et commerce, l’expérience de Vital Quartier 1 & 2 ayant prouvé qu’ils ne sont pas incompatibles. Elle a rappelé également que le Budget participatif est une opportunité pour proposer des projets.

D’autres problèmes ont été évoqués concernant l’arrondissement dans sa globalité : fermeture des commerces faute de repreneurs, l’impact de l’ouverture du centre commercial Beaugrenelle sur les commerces avoisinant notamment de la rue Saint-Charles, les tarifs élevés des loyers.

En conclusion, Philippe Goujon, Député-Maire du 15ème, a assuré à Olivia Polski que la Mairie du 15ème soutiendra ce dispositif de redynamisation du secteur Castagnary, « nous nous engagerons et nous vous suivrons à fond. »

*La loi Pinel 2014 vise à maîtriser la hausse des loyers, équilibrer la relation bailleur/locataire et faciliter l’installation de nouveaux commerces.

A lire aussi :
Anne-Marie Leca
Anne-Marie Leca
Journaliste, créatrice de Valgirardin.fr, Anne-Marie vit et travaille dans le 15ème arrondissement depuis une quinzaine d’années.

Laisser un commentaire

Top