Vous êtes ici
Accueil > Commerçants > Verreries des Lumières : de « Madame Bovary » à « Versailles »

Verreries des Lumières : de « Madame Bovary » à « Versailles »

Versailles Canal+ Verreries des Lumieres WP

Exceptionnellement, ce ne sont pas les comédiens d’une série que nous allons mettre en avant, mais plutôt des éléments du décor. Marie, maître verrier du 15ème arrondissement, a créé les verreries utilisées dans la nouvelle série Versailles, consacrée au siècle de Louis XIV et diffusée à partir du 16 novembre sur Canal +.

Le chef décorateur de la série est venu se servir dans sa collection et s’est approvisionné en verres, carafes et gobelets (voir photo du haut). Il a fait appel à Marie, car elle est la seule en France à rééditer de manière artisanale, au soufflé bouche, des pièces anciennes des 17ème et 18ème siècle : « Je dessine à partir de tableaux, de pièces de musées ou d’ouvrages de référence sur la verrerie. Je réalise des copies conformes, ou bien j’adapte, par commodité, certaines pièces à la vie actuelle, comme par exemple le bec verseur d’une carafe. »

Verreries des Lumieres Verres Anciens
Réédition de verres anciens à partir de tableaux.

L’aventure cinématographique a commencé avec le film de Benoît Jacquot, Les adieux à la Reine. La reine en question étant Marie-Antoinette, Marie a réédité pichet normand du 18ème siècle et bonbonnières. Dernièrement, quelques verreries de sa fabrication, dont une lampe à huile du 18ème siècle, ont été utilisées pour le film Madame Bovary, de Sophie Barthes, actuellement en salle.

Pour les amateurs souhaitant disposer chez eux de la verrerie utilisée dans ces films et série, rendez-vous rue Plumet, dans l’atelier-showroom de Marie, la Verreries des Lumières. Elle organisera des journées portes ouvertes tout au long du mois de décembre (voir les horaires sur leur site internet), une occasion de découvrir ses autres créations : bijoux, vases, arts de la table,…

A lire aussi :
Anne-Marie Leca
Anne-Marie Leca
Journaliste, créatrice de Valgirardin.fr, Anne-Marie vit et travaille dans le 15ème arrondissement depuis une quinzaine d’années.

One thought on “Verreries des Lumières : de « Madame Bovary » à « Versailles »

Laisser un commentaire

Top