Vous êtes ici
Accueil > Culture > Du street-art à l’Hôpital Necker pour les Journées du Patrimoine

Du street-art à l’Hôpital Necker pour les Journées du Patrimoine

« Jo Little est né de mon expérience en pédiatrie. C’est un peu un ange gardien que je dessinais souvent avec les enfants. » A l’occasion des Journées du Patrimoine, cet ancien infirmer de l’Hôpital Necker-Enfants malades (AP-HP) était de retour sur son ancien lieu de travail. Il a réalisé deux fresques de street-art, accompagné de Pierre Merriaux, graffeur du 15ème arrondissement.

« J’ai été infirmier durant 5 ans à Necker où je me suis occupé des enfants malades. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à dessiner ce personnage. » Reconnaissable avec sa marinière, sa mèche blonde et un cœur en bonne place, « Jo Little est porteur d’un message d’amour et d’espoir, de plein d’ondes positives. »

Jo Little - Pparpierremerriaux - street art - work in progress - hopital Necker - enfants malades - paris 15
Pierre Merriaux & Jo Little – Work in progress

« J’ai été extrêmement touché que Necker me laisse cette carte blanche pour dessiner. » Tout a commencé à la suite d’un accident en 2017. « Une planche de bois avait été mise pour remplacer une vitre qui était cassée. J’avais fait un collage qui avait beaucoup marqué Necker. Ils m’ont recontacté à l’occasion de ces Journées du Patrimoine pour réaliser des fresques. »

Passionné de dessin depuis son plus jeune âge, Jo dessine d’ordinaire à la craie. « C’est la première fois que j’utilise la bombe d’où cette collaboration avec Pierre Merriaux, qui a l’habitude. Il m’a accompagné dans cette aventure et a créé cette jolie composition à base de biologie. On peut voir des espèces de chromosomes, des gênes qui explosent derrière Joe. »

Jo Little - Pparpierremerriaux - street art - fresque rue de Sèvres - hopital Necker - enfants malades - paris 15
Fresque visible depuis la rue de Sèvres par Jo Little & Pparpierremerriaux

« J’ai apporté ma petite touche avec le motif un peu dans le thème des chromosomes » explique Pierre Merriaux. « J’ai fait des études en biologie et en géologie. Ca collait bien avec le contexte d’aujourd’hui. »

La première fresque est visible depuis la rue de Sèvres, juste avant l’entrée de l’hôpital (en allant vers le nord). La seconde, réalisée en public, se situe dans l’enceinte de l’hôpital, au niveau d’une nouvelle aire de jeux accessibles aux enfants handicapés. Des jeux aux couleurs « pop art » en adéquation avec l’univers des deux artistes. « Apporter de la vie, cette explosion de couleurs, pour nous c’était important d’essayer de faire quelque chose de sympa pour les enfants » précise Pierre.

Jo Little fait désormais cour commune avec Le Panda de Richard Orlinski, une statue monumentale récemment offerte à l’Hôpital Necker. Ces œuvres rejoignent celles déjà présentes : la Tower (Tour) de Keith Harring, installée en 1987 et les portraits de Vhils gravés en 2014 sur trois murs pignon, Scratching the surface.

Pour découvrir les créations des ces deux artistes, rendez-vous sur instagram : @jolittleparis et @pparpierremerriaux

A lire aussi :
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Laisser un commentaire

Top