Vous êtes ici
Accueil > Culture > Sorties-Loisirs > Réalité virtuelle : on l’a testée à la médiathèque Yourcenar !

Réalité virtuelle : on l’a testée à la médiathèque Yourcenar !

réalité virtuelle - médiatheque marguerite yourcenar - paris 15 arrondissement

Si vous êtes un habitué de la médiathèque Marguerite Yourcenar, vous le savez déjà : la réalité virtuelle (VR) a envahi ce lieu de culture dédié aux livres. Au secours ?! « Au contraire », répond Sophie Courtel, une des bibliothécaires en charge des nouvelles technologies, « les jeux vidéo font aujourd’hui partie de la culture de notre temps, et d’ailleurs la médiathèque héberge depuis longtemps une console. On se devait de faire découvrir la réalité virtuelle à nos lecteurs, surtout dans les conditions que nous offrons : la gratuité et l’accompagnement. »

Qui permet cette gratuité ? La mairie du 15ème qui a mis la main au maroquin pour acheter ordi, casques et équipements connexes. « Grâce à ce coup de pouce appréciable, il ne nous restait plus qu’à aménager une salle dédiée et à former les forces vives », poursuit Sophie Courtel, « car l’avantage de découvrir la réalité virtuelle à la médiathèque, c’est d’être accompagné, guidé, aidé le cas échéant. A l’heure où je vous parle, nous proposons plus des initiations que du libre-service, même si nous venons de commencer à mettre en place cette prestation. »

On se dit donc que, comme d’habitude, ce n’est pas la technologie qui fait, ou non, l’intérêt de la nouveauté mais les « programmes » proposés. Un peu comme sur nos autres écrans. « On s’est bien sûr posé la question, cruciale, des jeux que nous allions proposer à nos lecteurs », explique Sophie Courtel, « sans perdre de vue que nous étions dans une bibliothèque. Je pense que nous avons trouvé un bon équilibre en offrant à la fois du purement ludique et du plus culturel. »

réalité virtuelle - animation médiatheque marguerite yourcenar - paris 15 arrondissement
Salle dédiée à la réalité virtuelle © Médiathèque Marguerite Yourcenar

Après des fréquentations assez modestes, reconnues par la médiathèque, – mais la « com » avait été des plus discrètes-, les soirées à thème autour de la VR ont amener leur lot de curieux et fait des adeptes. La demande se fait plus pressante et la médiathèque a dû ouvrir un second créneau (voir encadré « pratique »).

Et il n’y a pas que les plus jeunes qui en redemandent : « Notre fréquentation, c’est 50% ado, 50% adulte. Et si l’adulte type reste un homme de 35 ans, nous avons régulièrement des seniors, curieux, qui viennent s’initier. Et repartent enchantés ! »

J’ai testé la VR

Malgré ma proximité avec la carte vermeille, j’ai voulu tester cette nouvelle technologie, la réalité virtuelle… Après avoir vérifié si mon assurance personnelle était à jour (mais non, je plaisante), je me suis assise face à la console d’une grande marque. La bibliothécaire qui s’occupe de mon initiation me propose d’enfiler un casque. Enorme. Un peu lourd et qui tient chaud. Mais qu’on oublie vite et qui s’avère confortable en fin de compte.

Je survole un Paris de fiction. Vision à 360° grandiose. L’effet est bluffant, en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, on a complètement oublié qu’on était dans une bibliothèque, sa sciatique et la liste des courses pour le soir. On s’applique juste à remuer la tête dans le bon sens (c’est le casque qui sert de gouvernail) pour survoler Notre-Dame, courser les pigeons et éviter de s’écraser dans un mur. Pas de doute, l’immersion marche à 100%.

réalité virtuelle - médiatheque marguerite yourcenar paris 15 arrondissement
Réalité virtuelle © Médiathèque Marguerite Yourcenar

Seul bémol, attention aux vertiges et aux migraines induits par les effets de vide et de virages vertigineux. Si vous êtes malade dès que le plancher des vaches bouge à peine, prévenez… Après avoir retrouvé mes esprits, me voilà devant l’ordinateur « gamer ». Cette fois, je reste debout avec une manette dans chaque main. Face à moi, aux murs, des capteurs. Mon assistante me donne un autre casque. Tout aussi lourd et chaud.

Je teste un jeu de peinture immersive : immédiatement je me retrouve dans un champ digne de Van Gogh. Avec mes manettes, je barbouille. Techniquement c’est époustouflant. Je me mets à retoucher un Van Gogh ! Là encore l’immersion fonctionne à 100%, couleurs, lumière et son, tout est remarquable.

Comme j’ai eu un peu chaud sous le soleil de Provence, je décide, pour achever l’expérience de me rafraîchir en partant à l’assaut d’un sommet de l’Himalaya. L’ambiance est belle, mais l’image trop pixellisée et les dialogues en anglais brouille un peu la donne. Pas trop d’action non plus. Je décide de ne pas aller plus loin que le camp n°1. Alors que je suis devant ma tente j’entends une annonce : « la médiathèque va fermer ses portes… » Ah, c’est vrai, je suis là, je n’aurais pas besoin de redescendre au camp de base ce soir…

En pratique

La (petite) salle dédiée se trouve au 2è étage. Il faut réserver soit sur la page Facebook de la médiathèque Yourcenar, soit directement auprès d’un bibliothécaire. Pour le moment deux jours possibles, le mercredi après-midi et le samedi matin. Deux postes sont équipés : une console et un puissant ordinateur pour « gamer » permettant de faire tourner des jeux très gourmands en mémoire, etc. Une quarantaine de « jeux » sont disponibles.

Des classiques jeux vidéo adaptés à la « VR » à des initiatives bien plus sophistiquées de découvertes immersives (Paris, les fonds-marins, l’Himalaya) ou de programmes d’accompagnement artistique (faire de la musique, peindre en 3D). Attention les moins de 15 ans doivent être accompagnés d’un adulte.

A noter également que la médiathèque vous donne rendez-vous pour une conférence/débat :
Réalité virtuelle, les dessous d’une technologie immersive
avec Alexis Pjalnic, scientifique du centre de robotique de Mines Paris-Tech et Camille Lopato, producteur de contenu VR pour Arte

Jeudi 31 mai, à 19h / Entrée libre dans la limite des places disponibles / A partir de 12 ans

Sophie Dominique Rougier
Sophie Dominique Rougier
Sophie Dominique Rougier est journaliste de presse écrite, passionnée de musique(s) et flûtiste amateur.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top