Vous êtes ici
Accueil > Culture > Valeurs républicaines et laïcité au programme du Patronage Laïque Jules Vallès

Valeurs républicaines et laïcité au programme du Patronage Laïque Jules Vallès

En janvier 2014, un nouveau lieu culturel ouvrait ses portes au 72 de l’avenue Félix Faure, le Patronage Laïque Jules Vallès. Toute l’équipe de cette « Maison de la Laïcité » avait donné rendez-vous aux Parisiens, samedi dernier, pour présenter ses missions, ses activités et le programme des évènements de l’année.

Géré par l’association Actises, ce lieu unique dans la Capitale est accessible à tous. Chacun peut s’y arrêter un moment pour consulter la presse du jour, par exemple, travailler ou tout simplement discuter.

Plusieurs événements sont annoncés pour cette nouvelle saison : expositions, conférences, projections-débats avec le concours de l’association DLP 15, concerts, théâtre,… Tout au long de l’année, l’équipe nous donnera rendez-vous autour des Petits Déj’ du Patronage, favorisant l’échange et la réflexion. Des ateliers sont également proposés dans divers domaines comme la musique, les arts plastiques, la photographie, les sciences ou les langues,…

Le directeur du Patronage Laïque, Stéphane Gaulier, nous en dit plus sur cet organisme.

Stéphane Gaulier
Stéphane Gaulier

Qu’est-ce que le Patronage Laïque, quelles sont ses missions ?

S.G. : L’objet principal du Patronage est de promouvoir les valeurs républicaines et laïques, aux moyens de débats et de diverses animations. Dans la société d’aujourd’hui où tout va très vite, c’est un endroit un peu hors du temps, permettant de se poser ensemble pour discuter, réfléchir et partager des moments conviviaux en toute sérénité.

Ce lieu est à la fois un espace d’information et de formation. Nous disposons d’une bibliothèque spécialisée autour de ces sujets. Nous organisons des conférences, dont l’accès est gratuit, faisant du Patronage une sorte d’université populaire. Cette année, nous proposerons 18 conférences sur trois cycles. L’un d’entre eux sera notamment consacré aux femmes scientifiques, complété par une exposition en mars prochain. Evidemment, l’égalité femme-homme est également au cœur de notre projet. Quand je parle de laïcité, j’inclus aussi les sujets connexes comme apprendre de l’autre, l’ouverture aux cultures, les sciences ou la philosophie.

Le Patronage c’est aussi une ouverture vers le monde…

S.G. : Notre seconde mission est de proposer des activités de loisirs, plutôt destinées aux jeunes, parmi lesquelles des ateliers de langues. Notre choix s’est porté sur des langues phares dans le monde mais qui restent encore très peu enseignées dans le système scolaire, comme le Chinois, l’Arabe ou le Japonais. L’idée est de montrer cette altérité, ces autres formes possibles de la pensée et de l’écriture, bien différentes des langues européennes. Cette compréhension du langage de l’autre, de la structuration de sa pensée, favorise la déconstruction de certaines idéologies néfastes comme le racisme ou l’antisémitisme.

Pour les concerts, nous avons mis l’accent sur les musiques du monde toujours dans un souci de s’ouvrir aux cultures, de montrer ce qu’elles ont à nous apprendre. La musique est un très bon moyen puisqu’elle n’utilise pas de langue, pas de traduction, elle est directement ressentie. Cette année, nous allons voyager entre l’Inde, l’Argentine ou le Kazakhstan.

Le Patronage propose aussi des ateliers « atypiques », liés aux sciences notamment. Pourquoi ce choix ?

S.G. : Avec les activités scientifiques, comme l’atelier d’architecture ou les ateliers de robotique et d’objets connectés, il s’agit avant tout de montrer aux plus jeunes l’apport de la science à notre société, de l’expliquer, de la décoder et de redonner confiance face aux a priori, sans pour autant en omettre ses travers et ses dangers. C’est une éducation globale à l’information, avec l’atelier « Petits journalistes », et aux nouvelles technologies pour qu’ils ne soient pas simplement des consommateurs, qu’ils comprennent comment tout cela fonctionne.

Au Patronage Laïque, nous souhaitons amener l’individu à réfléchir par lui-même, à développer son esprit critique. Ce sont ces possibles de la pensée qui font la richesse humaine. En allant vers l’autre nous nous enrichissons nous-mêmes.

Vous pourrez rencontrer l’équipe du Patronage Laïque sur le parvis de la Mairie du 15ème, le samedi 12 septembre, à l’occasion du Forum des Associations.

Pour plus d’informations : www.patronagelaique.fr

Valgirardin.fr
Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l’actualité du 15ème arrondissement

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top