Vous êtes ici
Accueil > Economie > Startups > OLY Be, startup lauréate des Sprinteuses, facilite le yoga à domicile

OLY Be, startup lauréate des Sprinteuses, facilite le yoga à domicile

oly-be-yoga-cours-a-domicile-salon - paris 15

Gaëlle Frizon de Lamotte est l’une des trois heureuses lauréates du programme d’accélération Les Sprinteuses, conçu pour promouvoir les entrepreneuses dans le sport. Il a été imaginé par les incubateurs Paris Pionnières et Le Tremplin, avec le soutien de la Ville de Paris.

Gaëlle est à la tête d’une toute jeune startup, OLY Be, née en octobre dernier, proposant une plateforme internet pour les amateurs de yoga. A partir de septembre, elle va donc bénéficier de 6 mois d’accompagnement en pré-incubation pour tester et valider son concept. Rencontre avec cette jeune entrepreneuse du 15ème arrt.

Gaelle Frizon de Lamotte - Oly Be - cours yoga domicile - paris 15
Gaelle Frizon de Lamotte

Quel service proposez-vous ?

OLY Be met en relation des élèves qui veulent pratiquer le yoga, des professeurs et des élèves « hôtes » qui désirent accueillir le cours chez eux. L’idée c’est de partager un professeur de yoga entre voisins et entre amis pour des cours personnalisés à domicile.

La plateforme est active depuis janvier dernier. Les élèves peuvent s’inscrire aux cours déjà en ligne, dont beaucoup sont d’ailleurs situés dans le 15ème.

Qu’apportez-vous de différent ?

Aujourd’hui le yoga se pratique dans les studios, où il y a beaucoup d’élèves par cours. En suivant un cours chez soi ou chez son voisin, à 4 ou 5 en appartement, c’est plus convivial. Les élèves bénéficient d’un cours semi-particulier, où le professeur peut vraiment accorder de l’attention à chacun.

L’intérêt est aussi de pouvoir pratiquer à côté de chez soi. Quand il faut traverser Paris pour prendre un cours, en général, on se démotive. En termes de tarif, la séance est plus abordable car le prix à payer est partagé entre les élèves.

Comment est née cette idée ?

J’ai commencé le yoga il y a 4 ou 5 ans, que je pratiquais dans un studio. Quand ma prof a cessé de donner des cours, je me suis démotivée et j’ai arrêté. Un jour, elle m’a proposé de rejoindre un petit groupe à domicile. Nous nous retrouvions tous les samedis matin. J’y ai trouvé ce qui me manquait dans un studio : la convivialité et le sur mesure. Avec cette solution, le bien-être est à la portée de tous.

Qu’attendez-vous du programme ?

J’attends de l’accompagnement, en profitant des ateliers et du mentoring des deux incubateurs, avec la possibilité d’aller travailler dans l’un ou dans l’autre. Je vais pouvoir échanger avec des experts dans différents domaines et avec les autres startups de ce secteur. Je vais bénéficier de tout l’écosystème. C’est génial !

J’attends qu’on me challenge sur le développement de l’entreprise. J’aimerais bien trouver un ou une associé(e) pour partager cette aventure. Aujourd’hui, je propose du yoga, mais l’idée est d’ouvrir le site à d’autres pratiques sportives douces (pilate, tai-chi,…). C’est dans les tuyaux pour les mois qui viennent !

Anne-Marie Leca
Anne-Marie Leca
Journaliste, créatrice de Valgirardin.fr, Anne-Marie vit et travaille dans le 15ème arrondissement depuis une quinzaine d’années.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top