Vous êtes ici
Accueil > Actualité > L’essentiel du Conseil d’arrondissement du 18 juin 2018

L’essentiel du Conseil d’arrondissement du 18 juin 2018

Conseil d'arrondissement - Paris 15

Rénovation du secteur Maine-Montparnasse, ouverture matinale et sécurisation des parcs et jardins, Monument OPEX, bilan des Conseils de quartier,… sont les principaux sujets débattus lors du Conseil d’arrondissement du 18 juin, en vue du Conseil de Paris qui s’est déroulé du 2 au 5 juillet 2018.

Projet urbain Maine-Montparnasse

Les élus de la Majorité municipale ont rappelé les problèmes rencontrés dans ce secteur Maine-Montparnasse et évoqué les enjeux de cette rénovation urbaine : passer d’un urbanisme sur dalle à un urbanisme de rue, définir les hauteurs limites et les volumes, repenser les axes de circulations aussi bien pour les piétons, les véhicules et les deux-roues motorisés ou non, améliorer l’offre de transport, repositionnement des commerces,… Ils ont également insisté sur la volonté de voir la Mairie du 15ème arrondissement associée à cette réflexion.

A lire : Quartier Maine-Montparnasse : quel projet urbain pour demain ?

Alors que ce projet semble être mené dans le dialogue, Philippe Goujon, maire du 15ème, s’est dit stupéfait d’apprendre dans la presse, le développement d’un « énième projet de densification » au 13-19 avenue du Maine, à proximité de ce secteur Maine-Montparnasse. En Conseil de Paris, Jean-Louis Missika*, adjoint en charge de l’urbanisme, a confirmé que ces bâtiments, qui abritent le centre parisien AgroParisTech, seront cédés à la Ville de Paris par le Ministère de l’Agriculture. Il s’agit d’un site complexe avec la juxtaposition d’édifices de plusieurs époques, nécessitant une réflexion sur le plan patrimonial et architectural. Il a assuré que la Mairie du 15ème serait associée pour « aboutir ensemble à un projet cohérent ».

Monument OPEX - Dessin preparatoire Manon Bériot - Stéphane Vigny - Paris 15
Monument OPEX – Dessin préparatoire de Manon Bériot © Stéphane Vigny

Monument OPEX

La première pierre du Monument dédié aux Soldats morts pour la France en Opération Extérieure, avait été posée au printemps 2017 dans le jardin Eugénie Djendi (ex-Jardin Noir), situé dans le parc André Citroën. La délibération votée en Conseil de Paris lance la rénovation du jardin en vue de l’installation du monument qui sera créé par Stéphane Vigny.

La question du Grand Canal, laissé à l’abandon depuis plusieurs années, a été abordée. Sa rénovation, prévue d’ici 2020, a été repoussée à une date ultérieure par la Mairie de Paris. Philippe Goujon a décidé que la Mairie du 15ème contribuerait aux financements des études et des travaux afin que cette opération soit menée dans les plus brefs délais.

Parcs et jardins

Un premier vœu a été déposé par le groupe UDI-Modem, demandant à ce que la Petite Ceinture et le parc Georges Brassens soient ouverts une heure plus tôt à compter du 2 juillet, soit à 7h du matin en semaine. Cet horaire s’alignerait sur celui du parc André Citroën, qui ouvre à 7h depuis le 2 mai (et 24 heures/24 à partir du 6 juillet). Les sportifs ou promeneurs matinaux disposeraient ainsi d’un parcours de 3km.

En Conseil de Paris, l’Exécutif parisien s’y est dit favorable, d’autant que les expérimentations menées dans plusieurs parcs parisiens ont rencontré leur public. Un groupe de travail chargé d’étudier la cartographie devrait rendre ses conclusions avant la fin de l’année pour une mise en œuvre en 2019.

parc Georges Brassens
Parc Georges Brassens

Le second vœu, déposé par le groupe Les Républicains, concerne les problèmes de sécurité dans un certain nombre d’espaces verts : squares du Clos Feuquières, Dalpayrat, Violet, Necker, Alleray-Quintinie,… Les élus précisent que les usagers ont un sentiment d’insécurité et d’abandon face aux problèmes rencontrés : jeux de ballon, présence de chiens dangereux, trafics,… Ils mettent en avant le manque de fiabilité des fermetures, indiquant qu’une seule clé ouvre tous les cadenas des jardins du 15ème.

Ils demandent que soit rétablie une présence humaine permanente et bien identifiée. Ils souhaitent également la pose de cadenas à code, au moins pour une expérimentation. Enfin, le vœu demande la pose d’une caméra de surveillance dans le parc Eugénie Djendi lorsque le Monument OPEX sera en place.

Florian Sitbon, porte-parole du groupe de Gauche au Conseil d’arrondissement, a expliqué que la réforme de la DPSP (Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection) avait pour objectif une plus grande cohérence d’intervention. Il a précisé que la Ville était dans une démarche constante d’amélioration. Ainsi, il a été demandé à la DPSP et à la DEVE (Direction des Espaces Verts) de revoir « l’ensemble des circuits de ronde et les modalités de présence tout au long de la journée, dans une logique de cas par cas, en fonction des réalités de chaque espace vert. »

Il a ajouté que la surveillance dynamique en patrouille avait été privilégiée plutôt que d’avoir une personne fixe et seule dans chaque parc et jardin de la Capitale. Il a d’ailleurs précisé que cette situation n’avait jamais existé dans la Capitale, un argument repris en Conseil de Paris par Colombe Brossel*, adjointe en charge de la sécurité. Elle s’est opposée à la pose de cadenas à code. Néanmoins, elle s’est dite prête à étudier une partie des propositions, notamment pour le Monument, et propose de travailler sérieusement sur la base des éléments apportés par la Mairie du 15ème.

Edith Cavell
Edith Cavell

Hommage à Edith Cavell

Une plaque commémorative en hommage à l’infirmière britannique Edith Cavell sera posée au 62 rue Desnouettes. Elle s’est illustrée pendant la Première Guerre Mondiale en participant activement au réseau d’évasion mis en place avec la princesse Marie de Croÿ, démantelé en juillet 1915. Dénoncée, puis arrêtée le 5 août, elle est condamnée à mort pour haute trahison le 11 octobre 1915 et exécutée le lendemain matin. Le 12 octobre 1916 est inauguré, en présence des autorités officielles des pays alliés, un hôpital-école portant son nom, destiné à former rapidement des infirmières professionnelles pour la durée de la guerre. Il était situé au 62 rue Desnouettes.

Autres sujets

Le groupe de Gauche a demandé lors du Conseil la publication des bilans 2017/2018 et 2016 des Conseils de quartier (CQ) et que ceux-ci soient rendus publiques. Philippe Goujon a rappelé que les réunions des 10 CQ de l’arrondissement étaient filmées depuis 10 ans, représentant 600 heures de vidéo. Il a indiqué que le bilan 2017/2018 serait présenté en octobre, avant d’énoncer le bilan 2016 des investissements quartier par quartier.

Il a également été question d’une nouvelle préemption d’immeuble par la Ville de Paris au 55 rue du Théâtre, pour un montant de 5,8 millions d’euros, afin de réaliser un programme de logements sociaux. Il comprend 19 logements, dont 9 vacants, et 2 commerces. Une nouvelle fois, les élus de la Majorité municipale ont exprimé leur opposition à ce principe de préemption.

Ont également été évoqués l’appel à projets Inventons la Métropole du Grand Paris 2, qui concerne un terrain du 15ème arrondissement et le Plan Vélo. Quelques interrogations subsistent, notamment, quant aux aménagements du REV (Réseau Express Vélo) avec la rénovation du Port de Javel Bas. Celle-ci prévoit le maintien de l’exploitation de l’usine Lafarge, avec son ballet de camions, et de l’entreprise PointP.

Le prochain Conseil d’arrondissement se déroulera le 10 septembre 2018.

*Jean-Louis Missika, Adjoint à la Maire de Paris chargé de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité

*Colombe Brossel, adjointe à la Maire de Paris en charge de la sécurité, de la prévention, de la politique de la Ville et de l’intégration

Valgirardin.fr
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top