Vous êtes ici
Accueil > Le 15ème > Conseil d'Arrondissement > Le logement au coeur du Conseil d’Arrondissement du 11 mai

Le logement au coeur du Conseil d’Arrondissement du 11 mai

Conseil d'arrondissement

Lors du conseil d’arrondissement du 11 mai dernier, les débats ont essentiellement porté sur des questions de logement. A la fin de la réunion, la discussion a été houleuse entre majorité et opposition, à propos de la libération de locaux par la Ville de Paris, rue du Bessin, destinés à l’implantation d’une crèche.

Programme immobilier sur le site des Ateliers Vaugirard

Dans un premier temps, le conseil s’est exprimé sur le projet immobilier du 216bis/220 ter de la rue de la Croix-Nivert.

La RATP souhaite profiter de la modernisation de ses ateliers de maintenance pour lancer un programme de construction de 400 logements au-dessus de ses installations. Situé sur un terrain d’une superficie de 2,3 hectares, ce programme d’envergure nécessitera 10 années de travaux et la création d’une nouvelle voie de circulation.

Même s’ils sont favorables à ce projet, les élus de la majorité se sont abstenus de voter l’avenant au bail au profit de la RIVP, car le projet nécessite quelques améliorations. Ils estiment, notamment, que les attentes des riverains ne sont pas entendues.

M. Roche-Noël, adjoint au Maire en charge du Conseil de quartier Vaugirard/Parc des expositions, demande la réalisation d’une étude d’impact (lumière, nuisances engendrées par la nouvelle voie de circulation,…), et le report à septembre de l’enquête publique prévue en juillet prochain.

Mme Malassis, adjointe au Maire en charge de la petite enfance, s’inquiète pour l’aménagement et la tranquillité de la crèche Croix-Nivert.

Mme de Clermont-Tonnerre, conseillère de Paris chargée de la coordination générale et de l’urbanisme, souhaite un ensemble d’une belle qualité architecturale, intégrant des espaces verts ainsi qu’une bonne insonorisation des habitations car l’activité industrielle de la RATP sera partiellement maintenue.

En conclusion, M. Goujon, maire du 15ème, a souligné que les riverains allaient se retrouver dans un chantier pendant 10 ans. Il demande à ce que les nuisances liées aux travaux soient les plus faibles possible.

La concertation étant en cours, il attend désormais les propositions officielles de la RATP.

Demande de libération de locaux rue du Bessin

Les élus de la majorité ont exprimé le vœu de voir les locaux du 5 rue du Bessin libérés de ses occupants actuels afin de mettre en œuvre le projet d’implantation d’une crèche. Le programme prévoit la création de 3000 places sur les prochaines années.

Actuellement, un foyer a été créé en toute hâte, comme l’a expliqué Mme Malassis, accueillant plusieurs familles en situation irrégulières pour la plupart. Cette installation s’est faîte sans concertation avec la Mairie du 15ème à qui l’on demande d’accorder pour leurs enfants des places en crèche et dans les écoles alors qu’il en manque déjà pour les habitants du 15ème.

Mme Versini, conseillère de Paris dans l’opposition municipale, a pris la parole pour expliquer que ces 14 familles, soit 46 personnes, sans domiciles fixes, sont installées depuis la mi-avril. La demande de scolarité pour la rentrée ne concerne que 4 à 7 enfants. Ce centre n’ayant pas vocation à devenir pérenne, le site sera disponible d’ici 18 à 24 mois. Elle précise que le Centre d’Action Sociale Protestant, qui gère ce foyer, se dit peiné par cet accueil difficile, unique à Paris.

Un échange musclé s’est alors engagé entre Mme Versini et M. Goujon, agacé par les méthodes de la Ville de Paris. Prévenu de cette installation par la rumeur publique, il aurait souhaité être tenu informé au minimum. Il n’accepte pas que la Mairie du 15ème soit ainsi ignorée.

Pour M. Goujon, le secteur choisi était inapproprié pour accueillir ces familles. Ce quartier est déjà »martyrisé » par la Mairie de Paris, accumulant les logements sociaux. Mme Hidalgo, maire de Paris, vient d’ailleurs de refuser la création d’une ferme hydroponique à laquelle tenaient les habitants.

M. Goujon ne remet pas en cause l’action de solidarité. Il rappelle que depuis qu’il est élu, un centre d’hébergement ouvre tous les ans dans le 15ème, qui en dénombre une dizaine. Il exprime sa colère face à la gestion de ce dossier, son refus « d’un traitement aussi méprisant du quartier » et le mécontentement des ses habitants.

Autres sujets abordés

Le conseil s’est abstenu à la majorité concernant la demande de préemption par la Ville de Paris d’un immeuble situé au 116, rue de l’Abbé Groult.

Mme de Clermont-Tonnerre a rappelé qu’il s’agit du 30ème immeuble préempté depuis 2008. S’inquiétant du sort des occupants actuels, elle souhaite attendre la rencontre entre les locataires et Paris Habitat.

Le conseil s’est exprimé sur la Charte des mutations dans le parc social, destiné à faciliter l’échange de logement social entre locataires. Le contingent de logements géré par la Mairie du 15ème est en baisse. La majorité s’est abstenue sur ce texte en attente d’une amélioration.

M. Goujon a réitéré son refus de voir le Musée de la Libération partir dans le 14ème arrondissement. Il regrette, une nouvelle fois, les pratiques de la Ville de Paris, qui n’a pas saisi officiellement la Mairie du 15ème pour ce déménagement prévu en 2019.

Le conseil a également adopté le compte administratif 2014 et voté l’attribution de subventions à diverses associations.

A lire aussi :
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Laisser un commentaire

Top