Vous êtes ici
Accueil > Le 15ème > Fête de la solidarité avec les familles du 15ème

Fête de la solidarité avec les familles du 15ème

Fete 2017 OCM-CEASIL - concert - Paris 15

Dans la salle des fêtes de la Mairie du 15ème arrondissement retentissent les zagharits et les youyous traditionnels. L’impressionnante foule qui peuple le lieu applaudit bruyamment, en rythme avec la musique et les chants, au gré des diverses animations de la soirée. Plus de 600 personnes ont répondu à l’appel de l’OCM-CEASIL pour organiser cette belle fête de la solidarité, le 3 avril dernier, véritable hommage à toute la diversité de l’arrondissement.

En début de soirée, la fanfare avait débuté avec la lente arrivée d’un cortège de musiciens martelant leurs tambours et jouant de la flûte. De la grand-mère au jeune enfant, tous semblaient se retrouver et fêter ensemble le bonheur d’être ainsi réunis. Les différents ateliers illustraient d’ailleurs cette festive volonté de partage.

« Cette fête a été portée avec et pour les habitants. Nous les avons accompagnés dans la structuration de l’événement », explique Hafidha Ouadah, directrice du centre social OCM-CEASIL, enjouée face au succès rencontré par cette manifestation. « Les habitants sont vraiment en demande, en attente de ce type d’événement. Face à la difficulté du moment, ils ont envie de se retrouver, de partager des moments de convivialité, de manger ensemble, de rire ensemble. Nous avons des personnes qui viennent de partout, de tous âges, de toutes origines, de toutes conditions sociales. »

Fete 2017 OCM-CEASIL - Paris 15
Dans la salle des fêtes de la mairie du 15ème © OCM-CEASIL

Défilé de mode, fanfare, concert, danse, exposition, les familles du 15ème se sont mobilisées sous l’impulsion de l’association qui gère deux centres sociaux, situés rue Vigée Lebrun et allée des Frères Voisin, ainsi qu’un accueil petite enfance (crèche, halte garderie) et une PMI.

« Notre mission principale est de favoriser la participation des habitants à tous les niveaux, » précise Hafidha Ouadah. « Le 15ème est un quartier qui bouge, en pleine mutation urbanistique et démographique, cela ne peut qu’être un plus. Ce changement qui s’opère s’accompagne aussi par ce temps d’animation collective, par la reconnaissance de cette nouvelle population arrivée il y a une dizaine d’années. »

Fete 2017 OCM-CEASIL - Griot africain - Paris 15
Griot africain © OCM-CEASIL

La soirée s’ouvre, après le discours du Maire, par le chant d’une jeune fille, Farah. Sourire et bonne humeur accueillent la jeune femme qui, timide, s’élance. Les mains battent le rythme, chacun se lève, quelques paroles seront oubliées, un larsen tonnera quelques seconde, mais la jeune diva, portée par le soutient du public, finira sa prestation sous les vivas.

Fete 2017 OCM-CEASIL - chorégraphie - Paris 15
Troupe de danse de Matthias © OCM-CEASIL

Peu après, les seniors envahissent la scène sous l’œil bienveillant de l’assistance : Matthias, qui travaille avec l’OCM-CEASIL depuis bien des années, a préparé toute une chorégraphie de « gymnastique dansée » avec sa troupe, exclusivement composée de femmes quinqua ou plus. Ce qui n’empêche pas quelques jeunes, dans le public, de se prendre au jeu, eux aussi, et de danser sur les airs électro-pop.

Après un bref interlude théâtral, les ados reprennent le pouvoir et présentent un spectacle hip-hop : c’est là, véritablement, que la salle commence à s’enflammer. D’une atmosphère plaisante et bon enfant, l’ambiance devient proprement électrique. La jeune danseuse hésite d’abord, laisse passer quelques notes pour finalement se lancer. Les mouvements sont fluides, la chorégraphie maîtrisée, le sourire rayonnant, la salle est conquise, la jeune femme, elle, est aux anges.

Fete 2017 OCM-CEASIL - demonstration de boxe - Paris 15
Démonstration de boxe © OCM-CEASIL

La suite de la soirée est consacrée aux fiers (et jeunes) guerriers du XVème, qui se retrouvent rapidement bombardés de photos et de films tournées par les mamans du premier rang. Les apprentis boxeurs (7 à 12 ans) passent les premiers et font montre de tout leur savoir technique avant de laisser leurs aînés remettre au goût du jour le fameux « Panem et circenses » romain, les morts et la douleur en moins. L’engouement, lui, n’a pas manqué ! High Kick, direct, crochet, coup de genoux, les coups fusent tout en musique. Dans la salle certains applaudissent, d’autres retiennent leur respiration.

Fete 2017 OCM-CEASIL - Amel danse orientale - Paris 15
Amel, danseuse orientale © OCM-CEASIL

Après la fureur des coups, la douceur de la musique orientale s’empare du public. La danseuse Amel prend le contrôle de l’assistance qu’elle mène par le bout de ses hanches drapées de vert et d’or. La chorégraphie est suivie d’un défilé de mode, aux tenues conçues par les participants, pour clore les spectacles de ce début de soirée. La fête s’est ensuite poursuivie autour des stands et des expositions.

Mission réussie pour l’OCM-CEASIL. « Travailler sur la mixité sociale, le vivre ensemble, le partage, la tolérance, il n’y a que de cette façon que l’on on va faire progresser les choses, par petites touches », précise Hafidha Ouadah à qui nous laisserons le mot de la fin. « Le public est là. Face à la peur de l’autre, de l’étranger, comment fait-on ? L’idée est de montrer que l’on peut quand même rassembler les gens, que l’on peut vraiment partager des choses ensemble. Moi j’y crois… »

Par Vincent Nahan, Hugo Pascual et Anne-Marie Leca

Valgirardin.fr
Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l’actualité du 15ème arrondissement

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top