Vous êtes ici
Accueil > Mon Quartier > Alleray / Procession > Hommage à l’imprimeur Joseph Taupin

Hommage à l’imprimeur Joseph Taupin

Jospeh Taupin - Inauguration plaque - Paris 15

La famille de Joseph Taupin s’est réunie le 18 mars dernier, devant le 4 rue Saint-Amand, pour rendre hommage à leur aïeul, lors de l’inauguration d’une plaque commémorative. L’imprimeur Joseph Taupin vécu à cette adresse de 1883 à 1950, où il avait installé ses ateliers. Entrepreneur visionnaire et social, il était le co-fondateur et directeur de l’imprimerie Brodard et Taupin. Toujours à la pointe de la modernité, son usine de la rue Saint-Amand et de la Place d’Alleray emploiera plus de 1 000 salariés et produira 25 millions de livres par an.

Un entrepreneur visionnaire

En 1908, à l’âge de 25 ans, Joseph Taupin reprend une petite société de brochage et de cartonnage en faillite dont l’une des activités consiste au brochage de la Revue des deux Mondes. Rapidement, il comprend les enjeux de la mécanisation et achète ses premières machines à coudre ou à emboîter les livres.

En 1923, il s’associe à Paul Brodard, spécialisé dans l’impression de livres scolaires, pour créer la Société Imprimerie Paul Brodard et Ateliers Joseph Taupin réunis. Ils produisent jusqu’à 27 000 ouvrages par jour et, en 1927, en exportent deux millions d’exemplaires en Europe et jusqu’en Amérique du Sud. A la mort subite de Paul Brodard, en 1929, Joseph Taupin reprend seul la direction des deux entreprises.

Il poursuit la modernisation de son usine en investissant dans de nouvelles machines toujours plus novatrices et performantes. Il s’installe dans de nouveaux locaux sur un terrain de 5 000 m² situé dans le triangle que forment les rues Saint-Amand, Brancion et Nanteuil. En veille technologique permanente, il commande une toute nouvelle machine de brochage par simple collage, à l’origine du livre de poche. Cette machine tant attendue arrivera des Etats-Unis le jour de sa mort, le 4 août 1950.

Le social au cœur de l’entreprise

Joseph Taupin est très engagé socialement envers son personnel. Pendant la Grande Guerre, il instaure le paiement hebdomadaire des salaires pour palier aux fins de mois difficiles de ses ouvriers qui, déjà pour l’époque, avaient le privilège de ne pas travailler le samedi après-midi.

Des aides sont apportées aux familles en cas de mariage, décès, maladie ou naissance. Des accords sont passés avec des colonies de vacances pour les enfants. Une coopérative, gérée par le personnel, est largement soutenue matériellement par l’entreprise.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, Joseph Taupin et le Comité Social développent l’aide au profit des prisonniers et de leur famille. Il met également en place une mutuelle, une cantine, qui sert 60 000 repas malgré les restrictions, et met 50 jardins ouvriers à la disposition de ceux qui le souhaitent.

A partir de 1945, il propose à ses salariés des bureaux modernes, une crèche et des services médicaux sociaux comprenant un médecin du travail attaché à l’usine, des infirmières, des visites de médecins spécialistes et deux assistantes sociales.

Joseph Taupin était très attaché au 15ème arrt où il s’est toujours senti soutenu et suivi. C’est la raison pour laquelle, son fils Jean-Marie a souhaité que cet hommage soit rendu par la Mairie d’arrondissement, représentée par Elisabeth de Fresquet, Adjointe au Maire du 15ème en charge de la Culture. Elle a salué une personnalité d’exception, un entrepreneur visionnaire et infatigable qui aura toujours le souci de l’amélioration de la vie de ceux qui ont contribué à la magnifique histoire de la Société Brodard et Taupin.

Valgirardin.fr
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top