VALGIRARDIN.FR

Tour Triangle, ses opposants ne lâchent rien

Nouvel épisode dans le feuilleton Tour Triangle, dont le projet plane sur le 15ème arrondissement de Paris depuis plus de 10 ans. A la suite du permis de construire modificatif accordé fin septembre, plusieurs associations opposées à sa construction viennent de déposer des recours grâcieux auprès de la Maire de Paris.

Un premier permis de construire avait été accordé en avril 2017. Depuis, le maître d’œuvre SCI Tour Triangle a déposé une demande de permis modificatif, accordé le 25 septembre 2020. Le panneau d’affichage légal annonçant cette décision a été installé sur le terrain Porte de Versailles le 19 novembre dernier, laissant deux mois aux opposants du projet pour se manifester. L’association Monts 14 a déposé un recours grâcieux auprès de la Maire de Paris le 4 décembre, suivie début janvier par l’ADAHPE. L’édile a deux mois pour se prononcer.

Cependant, ces recours n’empêchent pas le démarrage des travaux. Mais dès le premier coup de pioche, les associations se réservent la possibilité de lancer d’autres procédures juridiques, permettant d’interrompre le chantier le temps de leur instruction.

La seconde version de la Tour Triangle présente, notamment, des modifications de volumétrie et de typologie de certaines façades, des réaménagements intérieurs et l’agrandissement du “tunnel Renan”. La nouvelle tour de bureaux accueillera également une crèche, un centre culturel, un café, un hôtel, un centre de conférence, des commerces, des espaces communs de coworking et de fitness, un parc de stationnement pour véhicules et deux-roues motorisées, ainsi qu’un local et des stationnements sur rue disposant de plus de 900 places dédiées au vélo.

A suivre…

Crédit photo : Tour Triangle 2 (dossier permis de construire modificatif) © Valode & Pistre

A lire aussi :

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

1 commentaire

  • Quelle vision étriquée et égoïste… Triste que Paris soit soumis au diktat de ces micro-associations nymbistes qui ne représentent qu’elles-mêmes. Ce n’est pas ça la démocratie ! Et puis, que l’urbanisme évolue et que l’on construise au centre d’une agglomération de 12 millions d’habitants, c’est tout de même dans l’ordre des choses. C’était ainsi il y a cent ans, et ce sera ainsi dans cent ans… D’autant qu’on parle d’une tour de bureaux ayant reçu toutes les autorisations nécessaires, à construire au bord d’une autoroute. Cela n’équivaut pas à raser le Marais ! Incroyable et triste pour notre pays.

Inscrivez-vous à la newsletter

    Votre choix :
    15ème arrondissement16ème arrondissement

    A l’affiche

    mars, 2021

    X