Vous êtes ici
Accueil > Mon Quartier > Alleray / Procession > Réservoir de Grenelle : projet d’aquaponie contesté

Réservoir de Grenelle : projet d’aquaponie contesté

« Nous n’aurons pas l’ombre d’une carotte sous les yeux, qui nous permettrait de respirer avec l’humidité de l’arrosage,… Nous allons avoir une exploitation totalement industrielle avec des bâches plastiques, qui rendront le quartier irrespirable. » L’association Respiration Paris 15 se mobilise une nouvelle fois pour la préservation du réservoir de Grenelle et de la qualité de vie de leur quartier.

Le réservoir est l’un des sites du 15ème arrt, retenus dans le cadre de l’appel à projets ParisCulteurs, permettant de développer des projets de végétalisation et d’agriculture urbaine. Il y est donc prévu l’installation de la première ferme aquaponique de Paris, Green’elle, qui est loin de faire l’unanimité auprès des riverains.

Une réunion publique d’information s’est déroulée, fin avril, en présence de la porteuse de projet, Cécile Roux, des élus de la Mairie de Paris et de la Mairie du 15ème, ainsi que des responsables techniques pour présenter cette nouvelle exploitation et répondre aux questions des riverains. Il s’avère que les inquiétudes n’ont pas du tout été levées puisque le projet est resté dans le flou sur de nombreux points techniques concernant le fonctionnement de l’exploitation, selon Respiration Paris 15.

Ferme aquaponique - Green'elle - Réservoir de Grenelle - Paris 15
Projet de ferme aquaponique © Green’elle

Projet Green’elle

L’installation de cette ferme aquaponique nécessitera de vider entièrement les bassins de leur eau. A la place, seront aménagés des bacs d’élevage de truites et des serres « tunnel ». Protégées par des arceaux bâchés de plastique, les plantes pousseront hors-sol en trempant leurs racines dans l’eau enrichie par les nutriments provenant des déjections de poissons.

Les serres seront chauffées toute l’année à 25 degrés. Les déchets, en particulier les boues des bassins, seront compostés pour être utilisés comme engrais.

Dans un premier temps, la surface cultivable sera de 300 m2 pour une production d’une tonne de poissons et 4 tonnes de légumes, qui seront vendus sur le marché ou en direct. Par la suite, il est annoncé une production annuelle de 5 tonnes de truites et 25 tonnes de légumes. Par convention d’occupation temporaire du domaine public, Green’elle devrait s’installer pour une durée de 12 à 20 ans.

L’étude du projet avance comme l’indique Cécile Roux  sur la page Facebook de Green’elle. Les bassins ont été vidés cette semaine. Les géomètres en ont profité pour effectuer les premières mesures.

Ferme aquaponique - Green'elle - Réservoir de Grenelle - bassins vides - Paris 15
Bassins vidés pour effectuer les premières mesures © Green’elle

Raisons d’une opposition à ce projet

Respiration Paris 15, qui n’est pas contre ce projet d’aquaponie en tant que tel, se demande pourquoi le réaliser sur ce site « qui est un endroit où l’eau remplit un rôle écologique bien meilleur, » précise Agnès Lozet, l’une des responsables de l’association. « Les riverains ne verront pas les cultures. L’exploitation va ajouter un niveau de chaleur » alors qu’actuellement « le réservoir est un îlot de fraicheur » au cœur de cet ensemble urbain, « l’un des plus denses de Paris. »

Elle précise également qu’il est « un lieu très particulier sur le plan de la biodiversité avec la présence de milliers de mouettes toute l’année, de cigognes, de canards. Les voûtes sur lesquelles sont construits les réservoirs sont un lieu de nidification de la pipistrelle, une espèce de petite chauve-souris protégée. ».

Ferme aquaponique - Green'elle - Mouettes - Réservoir de Grenelle - Paris 15
Mouettes sur le réservoir de Grenelle © Respiration Paris 15

Cette interrogation sur le choix de ce site a été relayée lors du Conseil d’arrondissement du 27 avril dernier. A l’occasion des débats, Jean-François Lamour, député du 15ème, et Alphée Roche-Noël, adjoint au maire en charge du Conseil de quartier Vaugirard/Parc des Expositions, ont mis en avant les problèmes de nuisances que pourraient générer une telle installation.

Comme l’explique Agnès Lozet, « au niveau sonore, ça va être épouvantable avec le bruit des moteurs, des pompes, du monte-charge. L’encaissement des immeubles va créer une chambre d’écho inimaginable. » Lors de la réunion d’information, les élus du 15ème ont annoncé que des mesures du bruit avant/après seraient effectuées.

Respiration Paris 15 s’inquiète également du devenir du réservoir en lui-même. D’après l’un de leurs experts, la mise à sec des bassins serait dommageable sur le long terme pour l’infrastructure de l’ouvrage. Des dommages irréversibles qui rendraient le bassin inutilisable. L’association s’était déjà battue en 2014 pour la préservation du réservoir qui devait être démoli et remplacé par trois immeubles d’habitation.

Une nouvelle réunion d’information devrait se tenir dans quelques mois, lorsque le projet sera affiné et chiffré. A suivre…

Crédit photo, haut de page : Réservoir de Grenelle © Jean-Pierre Viguié/Mairie de Paris

Valgirardin.fr
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top