Le Monfort soutient deux sportives pour les Jeux Olympiques 2024

Le Monfort soutient deux sportives pour les Jeux Olympiques 2024

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, l’équipe du Monfort Théâtre participe à l’Olympiade Culturelle en sponsorisant deux sportives, la boxeuse Sofia Nabet Sengaré et la Bgirl Kami (Breakdance). Pendant les trois années à venir, de nombreux événements seront proposés autour de la culture et du sport. Le coup d’envoi a été donné le 5 juin dernier dans le parc Georges Brassens du 15ème arrondissement, avec une séance d’initiation à la boxe suivie d’une démonstration par Sofia Nabet Sangaré et son équipe.

“Les JO 2024 sont quand même une expérience incroyable et extraordinaire à vivre à Paris. En tout cas, nous on est complétement fans !” explique Laurence De Magalhaes aux côtés de Stéphane Ricordel, les directeurs du théâtre. “On s’est dit que ce serait intéressant de lier nos disciplines que sont le théâtre et la culture, au sport.”

Pour ce faire, ils s’appuient sur l’Olympiade culturelle imaginée par le comité olympique Paris 2024 visant à faire rayonner la richesse et la diversité de la culture en France. Le comité rappelle d’ailleurs que dès leur origine, les Jeux mariaient déjà sport et culture. Des compétitions artistiques étaient même au programme des Jeux entre 1912 et 1948.

Les directeurs du Monfort ont donc cherché les sports qui pourraient se marier avec la culture et être “les plus proches du plateau” comme le précise Stéphane Ricordel. La boxe et la breakdanse sont vite apparues comme une évidence. “Le breaking c’est de la danse. La Boxe n’a jamais été considérée comme un spectacle et la danse jamais comme un sport. Aujourd’hui le breaking fait partie des nouvelles disciplines pour les JO de Paris !” ajoute-t-il.

Démonstration Boxe - Sofia Nabet Sangaré - Monfort JO 2024 - Paris 15
Démonstration de boxe par Sofia Nabet Sangaré le 5 juin 2021 au Monfort Théâtre/Parc Georges Brassens

Mais cette aventure est avant tout humaine, une histoire de rencontres. Après avoir vu plusieurs sportives, leur choix s’est arrêté sur Sofia Nabet Sangaré. “Quand on a rencontré Sofia, quand elle parlait de son art, de la boxe, elle avait la même passion, les mêmes yeux qui brillaient qu’un artiste quand il nous raconte son histoire. Ca nous a beaucoup touchés” précise Laurence De Magalhaes. De même que son parcours, éloignée des rings pendant 4 ans, l’athlète revient en force en 2017 et remporte le titre de Championne de France. “On est dans un monde fragile. Je trouve que les gens qui ont combattu des histoires dures, qui en ressortent et continuent à donner, c’est beau !”

Membre de l’équipe de France depuis 2016, Sofia Nabet Sangaré tient à représenter la France aux JO de 2024. Une échéance qu’elle va pouvoir préparer grâce au sponsoring du Monfort. “C’est un très gros soutien pour ma carrière sportive. Dans le milieu, on appelle la Boxe le noble art” précise Sofia enjouée. “D’être soutenue par un théâtre me permet de casser les codes et montrer qu’une femme dans le monde de la boxe peut aussi mélanger sa culture boxe avec la culture théâtrale. C’est magique !”

Kami (c) Julien Saint Maximin
Kami © Julien Saint Maximin

Le choix du théâtre s’est également porté sur Kami, athlète en équipe de France de Breaking, reconnu sport de haut niveau en France depuis 2019. Triple Championne de France, en 2013, 2015 et 2016, elle a aussi excellé dans divers championnats mondiaux. Le Monfort, elle le connaissait déjà pour y avoir joué il y a quelques années, un moment marquant dans sa carrière. “C’est un lieu que j’apprécie. J’étais super motivée pour participer à cette aventure” précise Kami. “Je trouve important et intelligent d’avoir rapproché le sport et la culture. C’est un enrichissement pour l’un comme pour l’autre. Je suis contente de rencontrer une personne d’une autre discipline, de découvrir la boxe. Ca m’ouvre d’autres horizons.”

Tout au long de ces trois années de partenariat, de nombreux événements seront organisés : galas, table ronde de partage d’expérience, training partagé entre athlètes et artistes, master class, initiation, projections de films,… A noter d’ailleurs que Kami investira une nouvelle fois le Monfort, du 24 au 27 mars 2022 avec le spectacle Dos au mur où elle dansera aux côtés de Julien Saint Maximim “Bee D”.

Le premier rendez-vous a donc eu lieu dans le parc Georges Brassens le 5 juin dernier où Sofia Nabet Sangaré a effectué une démonstration de boxe avec la participation d’autres boxeurs de son club et de ses entraineurs. Ces derniers avaient animé, juste avant, une séance d’initiation pour le grand public, qui affichait complet !

Si c’est la breakdance qui vous intéresse, ce sera au tour de Kami de faire découvrir sa discipline le samedi 26 juin 2021. Dès 14h, toujours dans le parc, rendez-vous pour une séance d’initiation (sur réservation auprès du théâtre), qui sera suivi d’un battle (compétition) où huit danseurs s’opposeront en improvisant sur une sélection musicale jouée en direct par un DJ. Un jury de trois professionnels, dont Kami, les départagera.

Parmi les projets à venir, il y a aussi l’envie de réunir ces deux athlètes sur la scène du Monfort pour un spectacle qui évoquerait leur histoire et leur discipline respective. “Elles ont une appétence pour le théâtre d’une façon ou d’une autre” explique Stéphane Ricordel. “Que ce soit un ring ou un battle, une scène est une scène !”

A lire aussi :

Laissez votre commentaire
Commentaire
Nom
E-mail