Vous êtes ici
Accueil > Le 15ème > Urbanisme > Station de métro Avenue Emile Zola : travaux en 2016

Station de métro Avenue Emile Zola : travaux en 2016

Réunion de concertation RATP Avenue Emile Zola 17 mars 2016 Mairie Paris 15

Des travaux de réfection de l’étanchéité de la station Avenue Emile Zola, menés par la RATP, devraient démarrer prochainement. Ils nécessiteront l’abattage de 32 arbres et l’ouverture de la voirie, aux conséquences problématiques pour certains commerçants. A la demande de Philippe Goujon, député-maire du 15ème arrondissement, une réunion de concertation s’est tenue le 17 mars dernier, afin d’écouter les arguments de chacun, riverains, commerçants et représentants de la RATP.

Des travaux indispensables pour la RATP

Ouverte en 1913, la station Avenue Emile Zola présente d’importantes dégradations dues aux infiltrations d’eau depuis 60 ans. Des corrosions sont constatées sur les poutres qui soutiennent le plafond. Pour le chef de projet de la RATP, « lorsque les dégâts commencent à être visible, c’est que la partie cachée est en mauvais état. » Il y a donc nécessité pour la Régie de Transport d’intervenir rapidement.

La RATP souhaiterait démarrer les travaux dès avril, au niveau du carrefour Zola/Commerce, pour s’adosser à ceux du nouveau parking de la rue Frémicourt, qui devraient s’achever fin août.

Par la suite, l’avenue Emile Zola sera éventrée pour accéder au toit de la station ainsi mise à nu. Ces ouvertures se feraient en quatre phases, à partir de juin 2016 jusqu’à février 2017.

L’amorce des travaux en juin répond à une contrainte du concessionnaire RTE. Le Réseau Transport Electricité amène l’électricité à très haute tension en ville (200 000 à 400 000 volts), par des câbles qui courent sous l’avenue Emile Zola. La RATP s’est vue accorder, par RTE, une coupure indispensable de cette ligne, pour la période allant du 6 juin prochain à fin septembre.

Station Avenue Emile Zola RATP

 

Les commerçants souhaitent un report

Cette précipitation à démarrer les travaux pose problème aux commerçants. Deux d’entre eux, notamment, sont très inquiets de la situation. En l’état, l’ouverture de la voirie arrive au pied de leur terrasse, bloquant l’accès à leur établissement. Ils seront donc obligés de la démonter, dans des délais très courts et à leur frais. Philippe Goujon a convenu que l’on « ne peut pas les obliger à enlever leur terrasse » et a demandé à la RATP de voir s’il est possible de proposer une alternative.

L’ensemble des commerçants a rappelé également le contexte difficile du moment, entre la crise économique et les travaux qui n’en finissent plus dans ce secteur. « Cela fait 10 ans de travaux depuis le réaménagement de la rue du Commerce », s’exclame l’un d’entre eux, avant de lister les principaux problèmes : le retard pris pour la création du parking rue Frémicourt, les deux interventions en trois ans de la CPCU (Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain), les deux zones de travaux en cours dans la rue du Théâtre. Tout cela génère des problèmes de circulation et de stationnement préjudiciable à leur activité.

La RATP en ayant conscience, la question des dédommagements a été abordée. D’ordinaire, aucune indemnisation n’est pratiquée par la Régie. Toutefois, à l’issue des travaux, les commerçants justifiant une perte de chiffre d’affaires conséquente, pourront déposer au service juridique un dossier sérieux, constitué avec l’aide de la Mairie du 15ème si nécessaire.

S’ils comprennent la nécessité des travaux, les commerçants souhaitent que ceux-ci soient repoussés afin de leur laisser le temps de s’organiser.

Pour la RATP, il est essentiel de pouvoir démarrer les travaux dès à présent. Elle le justifie par l’obtention de la coupure électrique accordée par RTE qui ne peut survenir que l’été. Le délai d’obtention de cette autorisation étant long, les travaux seraient repoussés d’au moins deux ans. « Il y a un vrai risque », comme l’explique l’ingénieur de la RATP, « plus on attendra, plus les poutres se dégraderont davantage. Nous ne souhaitons pas en prendre la responsabilité sur le long-terme. S’il y a un affaissement de la chaussée ou la chute de morceaux de briques de la voûte sur la voie, il faudra fermer la station pendant la durée nécessaire des travaux, » avec des conséquences pour les voyageurs et sur le trafic de la ligne 10.

Réaménagement de la voierie

Ces travaux comportent des atouts : la réfection de l’ensemble de la voirie et la végétalisation de la rue Frémicourt, l’embellissement et le réaménagement de l’avenue Emile Zola.

Un représentant du Service de l’arbre de la Mairie de Paris voit ici l’occasion de requalifier ce dernier tronçon. Les 32 arbres sophora de l’avenue Emile Zola seront abattus et remplacés par trois types d’essence : des érables champêtres, des gleditsia triacanthos (févier d’Amérique) et des malus trilobata (pommier à fleurs). Agés de plus de 50 ans, ces arbres sont trop vieux pour supporter une transplantation à laquelle ils ne survivront pas. De plus, leur système racinaire développé et superficiel déforme actuellement la voirie à certains endroits.

Le nouvel aménagement prévoit l’élargissement des trottoirs, la création d’un quai de bus et de places de stationnement. Les carrefours seront surélevés. Tout sera mis en œuvre pour que l’avenue devienne une zone 30.

A l’issue de cette réunion, la mise en œuvre de ce projet de réfection de la station de métro n’était pas encore actée. Dans le même temps, la Mairie de Paris annonce des travaux de rénovation des trottoirs et de la chaussée au niveau du carrefour Commerce, Fondary, Frémicourt et Emile Zola. Ils seront réalisés du 4 au 8 avril 2016, en prévision des travaux d’étanchéité de la station de Métro Emile Zola (en savoir plus).

Anne-Marie Leca
Anne-Marie Leca

Journaliste, créatrice de Valgirardin.fr, Anne-Marie vit et travaille dans le 15ème arrondissement depuis une quinzaine d’années.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top