Vous êtes ici
Accueil > Mon Quartier > Cambronne / Garibaldi > Avec « L’Œil de Jack », la BD est à l’honneur dans le 15ème

Avec « L’Œil de Jack », la BD est à l’honneur dans le 15ème

L oeil de jack Sabrina et Ludovic paris 15

L’association l’Œil de Jack, lauréate des Trophées de l’Economie Sociale et Solidaire en novembre dernier, vient de s’installer dans le 15ème. Sabrina De Backer et Ludovic Monnier ont inauguré, il y a quelques jours, leur galerie rue Ernest Renan. Ils se sont spécialisés dans la promotion et l’accompagnement des illustrateurs et des dessinateurs de Bandes Dessinées.

Oeil de jack Vitrine Paris 15Parrainée par le dessinateur Mohamed Aouamri, l’Œil de Jack est née de la rencontre de deux passionnés d’art. Sabrina, créatrice d’un festival d’adaptation d’œuvres à l’écran en Isère, a connu Ludovic, qui vient du théâtre et de la vidéo, dans une galerie spécialisée dans la BD où ce dernier travaillait. Partageant les mêmes valeurs vis-à-vis des artistes et conscients de leurs difficultés sociales et financières, ils ont réfléchit à une solution pour leur venir en aide.

Dans leur recherche d’informations sur cette profession, ils se sont retrouvés face à « un océan de vide », comme l’explique Ludovic. « La seule base de données existante sur le métier d’illustrateur, le statut social et les conditions de vie, provient d’une étude menée par Maïana Bidegain pour la réalisation de son documentaire Sous les bulles. Ses résultats ont fait ressortir que 20% des illustrateurs vivent correctement de leur métier tandis que 50% d’entre eux sont au-dessous du seuil de pauvreté. » Précisant que, contrairement aux intermittents du spectacle, les illustrateurs vivent dans une relative insécurité sociale puisqu’ils n’ont pas droit au chômage, ni au congé maternité ni même aux arrêts maladie.

Trophee economie sociale solidaire oeil de jack et planche serena blasco paris 15
Trophée de l’Economie Sociale et Solidaire et planche d’illustrations réalisée par Serena Blasco

L’aventure, pour Sabrina et Ludovic, a commencé en mai 2013 avec une première exposition consacrée à Peter Pan. A la demande de quelques artistes, ils ouvrent une galerie virtuelle en septembre 2013 pour vendre leurs œuvres. Au cours des trois années qui ont suivi, ils ont enchaîné les expositions et ainsi rencontré de nouveaux artistes. Ils en représentent une quarantaine aujourd’hui. Leur objectif est d’en accompagner 12 sur une période longue, notamment des jeunes sortant des écoles, peu informés sur le fonctionnement de leur environnement professionnel.

Au-delà de la simple vente d’œuvres, l’association propose surtout des conseils aux illustrateurs, sur leurs droits par exemple. Elle va mettre en place des ateliers et constitue déjà un centre de documentation. Elle les aide également à trouver du travail et leur offre davantage de visibilité en exposant leurs travaux.

GOMESlepalaisdanslabrume oeil de jack paris 15
Illustration de François Gomès, « Le palais dans la brume »

Pour François Gomès, illustrateur depuis 15 ans, « Ludovic et Sabrina sont le trait d’union entre nous, dessinateurs, et les porteurs de projets. Ils nous aident à trouver de nouveaux contrats. Mais ils sont aussi à notre écoute et présents dans les moments difficiles. De savoir que l’on est soutenu est important et libérateur. On se sent comme dans une petite famille. »

Remporter l’un des Trophées de l’ESS a été un tremplin pour L’Œil de Jack. « Nous savions que notre projet culturel était atypique pour ce milieu de l’économie sociale et solidaire », comme l’explique Sabrina. « Ce trophée nous a donné une forme de légitimité morale, tout en reconnaissant notre travail. Il est arrivé à un moment où, après 3 années de bénévolat total, nous commencions à nous essouffler un peu. »

Ludovic Monnier Antoinette Guhl Sabrina De Backer Oeil de Jack inauguration paris 15
Ludovic Monnier, Antoinette Guhl et Sabrina De Backer lors de l’inauguration

Antoinette Guhl, adjointe à la Maire de Paris chargée de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire, était présente lors de l’inauguration : « Je suis très heureuse qu’ils aient pu s’installer et ouvrir cette galerie. Leur travail de valorisation des artistes et leur accompagnement est une véritable innovation. Les illustrateurs vivent dans une grande précarité. L’association répond à un besoin non couvert par l’économie classique. » La remise du Trophée de l’ESS à l’Œil de Jack fait écho à l’attentat contre Charlie Hebdo : « Même s’ils n’ont pas été déterminants dans le choix du jury, les événements de janvier 2015 ont mis sur le devant de la scène le dessin et la caricature. Il faut défendre la liberté d’expression. »

La prochaine exposition proposée par l’Œil de Jack sera consacrée à Benoit Blary et à sa trilogie Virginia. A suivre…

La galerie a fermé définitivement ses portes au cours du second semestre 2017.

Anne-Marie Leca
Anne-Marie Leca
Journaliste, créatrice de Valgirardin.fr, Anne-Marie vit et travaille dans le 15ème arrondissement depuis une quinzaine d’années.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top