Vous êtes ici
Accueil > Green City > 3 Trophées de l’agriculture urbaine pour des projets développés à Paris 15

3 Trophées de l’agriculture urbaine pour des projets développés à Paris 15

Lauréats 2018 - Trophées Agriculture Urbaine - Mairie de Paris

Des fleurs, de la production potagère et du houblon, trois projets développés dans le 15ème arrondissement ont remporté un Trophée de l’Agriculture Urbaine créé par la Mairie de Paris. Les Prix de cette seconde édition ont été décernés samedi 15 décembre au Pavillon de l’Arsenal, où est actuellement présenté l’exposition Capital agricole, chantiers pour une ville cultivée*.

Le Trophée dans la catégorie Alimentaire a été remis à la société Peas & Love. Depuis mai dernier, elle exploite une ferme urbaine potagère sur le toit de l’hôtel Yooma sur le Front de Seine. Alors que l’année n’est pas terminée, les objectifs de 30 kilos de récolte par parcelle sont déjà dépassés, avec 32 kg.

potager urbain - peas & love - toit terrasse hôtel Yooma - Paris 15ème arrondissement (c) Valgirardin
Potager urbain de Peas & Love sur le toit du Yooma

« Nous sommes ravis » précise Stéphanie Page, responsable marketing de l’entreprise. « C’est un honneur pour nous d’être récompensés de telle manière. Peas & Love est née avec l’ambition de reconnecter le citadin à la nature et lui fournir une alimentation plus saine. Cette année, c’était assez incroyable de voir la réaction des gens, que ce soit les enfants qui ont appris comment poussait une tomate, les personnes âgées qui retrouvaient un lieu de vie, qui nouaient des liens avec d’autres personnes du quartier, des voisins qui se rencontraient. Nous allons continuer à nous investir dans l’écosystème parisien, notre ambition étant d’avoir 30 fermes d’ici 5 ans à Paris. »

          A lire aussi : Un nouveau potager en ville, clés en mains, pour les particuliers

Un second Trophée, dans la catégorie Réplicable, a été décerné à Sweet Peas Paris pour leur exploitation florale située à l’intérieur du centre sportif Charles Rigoulot. Kelly Humbert et Julien Girardon proposent la vente de bouquets par abonnement. « Nous sommes très heureux d’autant que le projet a démarré très récemment » précise Kelly.  « On a commencé à planter à partir du mois d’avril. Les premières fleurs sont sorties au mois de juin. Tout s’est enchaîné très vite ! »

Ferme florale Sweet Peas Paris - Centre sportif Charles Rigoulot - 15ème
Ferme florale du Centre sportif Charles Rigoulot © Sweet Peas Paris

« Nous avons vraiment la volonté de promouvoir la fleur locale, en essayant de faire comprendre en quoi c’est important » explique Kelly. « Aujourd’hui, 85% des fleurs que l’on trouve chez nos fleuristes sont cultivées a l’étranger, très loin, en Amérique du Sud ou en Afrique, dans des conditions écologiques et humaines qui ne sont pas toujours respectables. Ici, nous nous sommes engagés a cultiver sans aucun pesticide et sans produits phytosanitaires. »

« Nous sommes au cœur de la ville » ajoute Julien. « Tout le monde peut venir voir comment nous travaillons. C’est transparent pour nos clients. » Au-delà de la provenance des fleurs Kelly insiste sur un autre point : « c’est également important de connaitre la saisonnalité des fleurs et de la respecter. On ne consomme pas de tomates a Noël,… normalement ! Et bien on ne devrait pas non plus avoir de roses à Noël ! »

Sous l’appellation Abricotoit, le duo avait remporté, l’an passé, l’appel à projets Houblon-saison 1 sur cette même parcelle, où ils développent désormais ces deux types de culture.

          A lire aussi : Du houblon « marseillais » cultivé au Centre sportif Rigoulot

Le troisième lauréat des ces Trophées, dans la catégorie Participatif, est la Brasserie La Parisienne pour ses récoltes participatives dans ses exploitations de houblon, situées dans les 2ème, 15ème (stade de La Plaine) et 20ème arrondissement. L’entreprise avait également remporté l’appel à projets Houblon-saison 1.

Trophées de l'agriculture urbaine - Mairie de Paris
Trophées de l’agriculture urbaine, conçus par les agents de la DEVE, à la Mairie de Paris

L’objectif de ces Trophées, précise Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris chargée des espaces verts, de la nature en ville, de la biodiversité, de l’agriculture urbaine et des affaires funéraires, est de « mettre en valeur et de promouvoir l’agriculture urbaine dans Paris (…) que nous souhaitons diverses tant en termes de techniques(hydroponie, aquaponie, bac, pleine terre,…), qu’en termes de typologies (projets participatifs, associatifs, très productifs). »

Les autres lauréats sont l’INRA, dans la catégorie Innovation, Interface Formation, dans la catégorie Biodiversité, et Pépins Prod’ dans la catégorie Lien Urbain Rural, qui repart également avec le Prix du Jury.

Lors de la première édition de ces Trophées de l’Agriculture Urbaine, la Médiathèque Marguerite Yourcenar avait été récompensée pour son jardin partagé.

A lire aussi :

*L’exposition est présentée jusqu’au 27 janvier 2019

Valgirardin.fr
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Laisser un commentaire

Top