VALGIRARDIN.FR

6 femmes mises à l’honneur à l’occasion du 8 mars à Paris 15

Elles s’appellent Yvette Chassagne, Nafissa Sid Cara, Suzanne Noël, Lucie Aubrac, Edmée Chandon et Eugénie Eboué-Tell. Lundi, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la préfecture d’Ile-de-France, située dans le 15ème arrondissement de Paris, a mis à l’honneur six femmes au “parcours inspirant.” Au de-là de ce cas précis, les hommages aux femmes se multiplient dans l’espace public depuis quelques années, où divers lieux portent désormais leur nom.

Depuis lundi, le grand auditorium de la préfecture porte le nom de Yvette Chassagne (1922-2007). La cérémonie en son honneur s’est tenue en présence de sa famille et du préfet Marc Guillaume. Résistante, elle fut, en 1981, la première femme préfète de France dans le département du Loir-et-Cher.

Dans le même temps, cinq autres salles ont été renommées en hommage à Lucie Aubrac (1912-2007), résistante, à Edmée Chandon (1885-1944), première femme astronome et docteur en mathématiques, à Eugénie Eboué-Tell (1899-1972), femme politique, à Suzanne Noël (1878-1954), première femme chirurgienne-réparatrice de la face qui a soigné les gueules cassées de la Première Guerre mondiale, et à Nafissa Sid Cara (1910-2010), première femme politique membre d’un gouvernement sous la Vème République Française.

Depuis quelque temps, les lieux publics se parent de plus en plus du nom d’une femme émérite, notamment dans le 15ème. Proximité oblige avec le ministère des Armées, le nouveau jardin du boulevard Victor, aménagé au pied du parc des expositions, rend hommage à Elisabeth Boselli, première femme pilote de chasse de l’Armée de l’air française.

Non loin de là, en 2015 dans le parc André Citroën, les jardins Noir et Blanc ont été renommé en hommage à deux militaires françaises, Eugénie-Malika Djendi (1923-1945), résistante fusillée à Ravensbrück, et Caroline Aigle (1974-2007), commandant dans l’Armée de l’air, première femme pilote de chasse à être affectée au sein d’un escadron de combat.

Autres résistantes célébrées, Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002), qui, en 2012, a donné son nom à la place de la Convention, et Nicole de Hauteclocque (1913-1993), également élue du 15ème arrondissement, dont le square qui porte son nom a été créé en 1998 dans le quartier Dupleix.

Dans un tout autre domaine, en 2016, le jardin Croix-Nivert-Convention a pris le nom de la religieuse Marie Poussepin, fondatrice de la Congrégation des Sœurs de Charité Dominicaines de la Présentation. Un an plus tard, le nom de la danseuse étoile Yvette Chauviré (1917-2016) a été attribué au square du Commerce.

Cette liste, loin d’être exhaustive, met en avant des figures plutôt méconnues du grand public, sauf exception comme Lucie Aubrac notamment. D’autres femmes sont à l’honneur dans le 15ème telles Marguerite Yourcenar, Andrée Chedid, Marguerite Boucicaut, Camille Claudel ou bien Madame de Staël.

Photo : de gauche à droite, haut : Nafissa Sid Cara, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Marie Poussepin, Eugénie Eboué-Tell / bas : Nicole de Hauteclocque, Yvette Chauviré, Suzanne Noël.

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

    Votre choix :
    15ème arrondissement16ème arrondissement

    A l’affiche

    avril, 2021

    X