VALGIRARDIN.FR

“The Explorers” fait l’inventaire culturel, naturel et humain de la planète

En ces temps de confinement, où il est difficile de s’échapper de son quartier, l’application The Explorers vous emmène au bout du monde à la découverte des richesses aussi bien naturelles que culturelles de notre planète. Développée dans le 15ème arrondissement de Paris, cette plateforme de v.o.d.* propose à ses abonnés photos et vidéos en très haute résolution. Cet inventaire de la Terre a été récompensé d’un Apple Award en qualité de meilleure application Apple TV de l’année 2019.

Fonctionnant également comme un réseau social, chacun d’entre nous peut également proposer ses propres contenus. A l’origine de cette initiative, nous retrouvons Olivier Chiabodo, créateur notamment de l’émission la « Carte aux trésors » diffusée sur France 3. Rencontre…

Quelle est la genèse de ce projet ?

L’idée de base est assez ancienne. Aujourd’hui tout le monde parle d’environnement. Il y a 25-30 ans, je disais déjà que la planète a la même composition que l’homme à la surface du globe : 70% d’eau pour 30% de solide.

Je veux faire un inventaire du patrimoine culturel, naturel et humain de la Terre en images pour mieux connaitre et mieux protéger la planète. Quand j’ai voulu le faire dans les années 1990, on m’a traité de ringard. Maintenant, je suis à la mode donc le projet a pu voir le jour. Comme nous sommes sur le patrimonial, nous travaillons dans le plus haut de gamme possible, en 8k et en 4k, en vidéo, en photo et en dessin. Nous sommes les seuls à savoir jouer du 8k en streaming.

Nous avons lancé officiellement cette plateforme il y a un an. Un mois et demi après on a été élu par Apple meilleure appli télé du monde. Elle est proposée en 17 langues, dans 170 pays, et nous avons aujourd’hui 10 millions de téléchargements dans le monde.

Comment se présente cette application ?

Nous avons développé une plateforme à la façon d’un Netflix de la planète sur la verticale nature. L’abonnement peut être gratuit si vous ouvrez votre compte gratuitement et si vous contribuer avec au moins une photo tout les mois. Vous aurez accès à toute la collection de films gratuits, en format 52 min, 26 min, 5 min, 3 min. Vous choisissez ce que vous voulez regarder : un film long sur l’Indonésie, un film court sur les ours polaires, un film sous-marin, un film vu d’hélicoptère,… Le récit est celui de cette équipe d’explorateurs qui parcourt le monde et va à la rencontre des populations locales ou des scientifiques qui nous racontent leur nature, leur culture, leur environnement.

Elle fonctionne également comme un réseau social ?

Comme tout le monde a un smartphone dans sa poche, nous avons aussi développé un Instagram de la planète où tout le monde peut nous aider à faire l’inventaire du patrimoine de sa région, de ses vacances, du 15ème arrondissement,… Vous allez pouvoir si vous êtes passionné de plongée sous-marine par exemple, communiquer avec tous les autres explorateurs en herbe qui sont passionnés de plongée.

Vous filmez et photographiez en haute résolution, comment cela se passe pour les contributions de particuliers ?

Les personnes peuvent contribuer avec leur smartphone ou bien leur appareil photo. Aujourd’hui, les smartphones sont de qualité assez convenable. La plateforme est une base de données, géolocalisée, commentée où tout est modéré. Si vous mettez une photo, nous nous donnons entre 10 min et 5 heures pour la valider, pour être sûrs qu’elle corresponde bien à ce dont nous avons besoin.

Lac du Capitello – Corse © Ben Thouard/The Explorers

Côté inventaire de la planète, vous en êtes où ?

On n’aura jamais terminé, c’est ca qui est intéressant avec la planète. Nous avons déjà 450 000 photos et 1 000 heures de rush (vidéos). Cela fait huit ans que nous filmons et photographions. Nous sommes allés en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie, en Chine, en Indonésie, en Arctique, en Afrique, en Inde, en Amérique Centrale et en Amérique du sud. Nous avons couvert déjà pal mal d’endroits mais cela ne suffit pas. Il faut continuer même si aujourd’hui on ne peut pas aller à l’étranger. Nous filmons en ce moment le patrimoine de la France.

Vous ressentez cette appétence du grand public pour le patrimoine et l’environnement ?

Oui. Je ne suis pas un écolo, juste un amoureux de la nature. J’ai grandi à la campagne. J’ai toujours été persuadé qu’il y aurait un retour aux fondamentaux, à l’essentiel, à notre qualité de vie, à notre planète, à notre patrimoine. Si Apple nous a élus, ce n’est pas uniquement sur la technologie, c’est aussi sur le contenu, à l’intérêt international. Nous avons le côté contemplatif, inventaire et collaboratif qui est très intéressant.

C’est une sorte de National Geographic ?

On nous le dit souvent. C’est un National Geographic moderne, très international, avec le réseau social en plus. C’est flatteur pour nous Français d’être comparés à Nat Géo.

The Explorers reverse 10% de son chiffre d’affaire à la Fondation, The Explorers Foundation, qui soutient des programmes pour sauvegarder la biodiversité dans le monde, comme les baleines à bosse de Polynésie ou les crocodiles américains de Jamaïque.

La réalisation des images des régions françaises sont réalisées avec le soutien d’Atout France et sous le patronage de la Commission Nationale pour l’UNESCO.

L’abonnement payant est de 2,90 euros par mois. L’application est accessible sur internet, theexplorers.com, sur l’Apple Store sur androïd Google Play et AppGallery de Huawei, ainsi que sur les téléviseurs connectées (installée en native sur les télés Samsung).

*vidéo à la demande

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

    Votre choix :
    15ème arrondissement16ème arrondissement

    Prochains événements

    novembre, 2020

    X