Vous êtes ici
Accueil > Le 16ème > Transformation des Réservoirs de Passy en chai subaquatique

Transformation des Réservoirs de Passy en chai subaquatique

Chai subaquatique - vue dessus - réservoirs de Passy - Paris 16

Les Réservoirs de Passy dans le 16ème arrondissement de Paris vont vivre une seconde jeunesse. Un projet inédit dans la capitale est en cours de développement : un chai subaquatique où les vins seront vieillis et élevés dans l’eau des bassins du réservoir. Une réunion publique s’est tenue le 4 décembre dernier où le projet a été présenté.

Le chai subaquatique est l’un des projets lauréats de la seconde édition du concours Réinventer Paris. Il est porté par Emmanuel Poirmeur, ingénieur agronome spécialisé dans la viticulture. Inventeur d’un nouveau procédé de vieillissement du vin dans l’eau, il la met en pratique à Saint-Jean-de-Luz depuis dix ans. Aujourd’hui, il importe son savoir-faire à Paris avec ce projet.

Les réservoirs de Passy sont constitués de quatre bassins sur le réseau d’eau non potable de la ville. Deux d’entre eux, « Copernic » et « Bel-Air », sont toujours utilisés par Eau de Paris. Les deux autres sont inexploités depuis plus de dix ans : le bassin « Villejuste », sur deux niveaux, vidé de son eau et recouvert d’une surface engazonnée, et le plus petit bassin dit la « réserve incendie ».

Vue des Réservoirs, à l’angle des rues Paul Valéry et Lauriston, où se trouveront les entrées du public.

Le projet se déploiera sur ces deux derniers bassins, qui nécessitera notamment la remise en eau partielle du bassin « Villejuste ». A l’intérieur du site, se trouveront des espaces accessibles au public : le chai subaquatique, de la restauration et une halle « gourmande », où la production locale sera vendue. Une réflexion est également menée sur la démonstration de métiers artisanaux. Un espace événementiel accueillera manifestations et activités liées aux métiers de la gastronomie, de la viticulture et de l’œnotourisme (séminaires, cours de cuisine,…). Des animations pédagogiques autour du cycle de l’eau seront également proposées.

Une exploitation agricole, fermée au public, prendra place sur la surface engazonnée qui sert de « toit » au bassin « Villejuste ». L’installation d’une serre est prévue en bordure du bassin, le long de l’ancien chemin de ronde. Celle-ci pose problème à nombre de riverains qui entendent bien se mobiliser pour qu’elle soit supprimée. Ne dépassant pas 4 mètres de hauteur, l’aspect de la serre a déjà évolué retrouvant une forme de sobriété. Dans la première version du projet, elle était haute de 11m, avec une partie supérieure ondulée (visible sur la photo ci-dessous). Ce geste architectural a été supprimé.

Chai subaquatique – Première version du projet

La préservation du patrimoine est également un élément essentiel. Des ouvertures pour l’accueil du public seront percées côté rue Paul Valéry. Un quai de livraison sera a ménagé à l’intérieur du site. Les transports de marchandises seront effectués au moyen de petits utilitaires (véhicules électriques ou au GNV, triporteurs). Les créneaux horaires seront définis en fonction des périodes d’affluence aux abords de l’école Paul Valéry.

L’ambition de ce projet est de permettre au public de découvrir et de profiter de ce lieu exceptionnel. Grâce aux bassins transparents, visibles aussi depuis l’extérieur, les visiteurs pourront observer les différentes étapes de vinification jusqu’à la mise en bouteilles qui sera quotidienne. Peu évoquée lors de la réunion, l’installation d’un centre de plongée est également prévue sur ce site.

Pour mettre en œuvre ce projet de chai subaquatique, Emmanuel Poirmeur s’est associé au promoteur et investisseur, Essor. Cette nouvelle activité sera gérée par la Société Extraordinaire des Réservoirs de Passy. Les travaux, annoncés pour mars 2021, s’étaleront sur 18 mois. A suivre…

Valgirardin.fr
Valgirardin.fr
Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Laisser un commentaire

Top