VALGIRARDIN.FR
René Froment en 2012 - ACE15 - Journées Brassens - Marché du Livre ancien - Paris 15

Disparition de René Froment, fondateur du Marché du Livre ancien et des Journées Georges Brassens

« Il était un amoureux fou des livres ! » se souvient Guy Coudert, co-fondateur de l’association ACE15 avec René Froment, disparu ce 7 janvier 2020. Cette figure importante de la vie culturelle du 15ème arrondissement de Paris fut, notamment, le fondateur du Marché du Livre ancien sous la Halle aux chevaux du parc Georges Brassens et créateur des Journées Georges Brassens. Une cérémonie sera donnée en son honneur au cimetière de Vaugirard le lundi 13 janvier à 16h.

Né en 1928 à Limoges, sa première vie, René Froment la passe dans l’univers de la maroquinerie. Lecteur assidu, il finit par faire de sa passion son métier. En 1957, il créé avec son épouse la librairie « La Lettre ouverte » au 213 rue de la Convention. Il anime la librairie, organise de nombreuses réunions avec des célébrités du monde artistique, politique et surtout littéraire (Hervé Bazin, Marguerite Yourcenar, …). Il rassemble des libraires au sein du GIPPE (Groupement d’information promotion, presse édition), crée la centrale d’achat SEGAP à leur usage, organise le syndicat des commerçants de presse libraires-papetiers, devient l’un des interlocuteurs des NMPP dans diverses commissions de travail et crée une revue professionnelle « Le Papier ».

René Froment - Guy Coudert - ACE15 - Journées Brassens - Paris 15
René Froment et Guy Coudert lors des Journées Georges Brassens

En 1973, René Froment démissionne de toutes ses activités pour élever des chèvres en Limousin. Quatre ans plus tard, il est de retour à Paris et engagé chez l’éditeur Tchou. « La rage du livre était trop forte » raconte Guy Coudert, ancien compagnon de route dans l’édition. « Il était mon maître, avec une culture du livre et une connaissance de ce marché exceptionnelles. Il avait l’amour du bel ouvrage. »

En 1981, sollicité par Interforum, distributeur de livres du Groupe de la Cité, il a en gestion les invendus des éditeurs. « Certains invendus étaient des pépites » précise Guy Coudert. « Il avait monté son petit réseau d’acheteurs et vendait des trésors aux libraires, au lieu de les mettre à la poubelle comme c’était l’habitude. C’est comme ça que naturellement, en voyant cet espace disponible dans le parc Georges Brassens, il a monté le Marché. »

En 1987, René Froment réactive le GIPPE et fonde le Marché du Livre ancien et d’occasion du Parc Georges Brassens. L’animant jusqu’en 2004, il rédige tous les deux mois « La Lettre du Marché ». Les 98 numéros parus dans cette période rendent compte de l’ambiance du Marché, de la vie des bouquinistes, des bonheurs et des difficultés du commerce des livres, des nombreuses animations qui s’y déroulent. Cette année-là il créé également les Journées Georges Brassens et, en 1992, sa célèbre Dictée.

René Froment - Mario poletti - ACE15 - Journées Brassens - Paris 15
Mario Poletti aux côtés de René Froment

René Froment s’associe aux « copains » de Georges Brassens, tout spécialement à Alphonse Boudard, Louis Nucéra, Mario Poletti, Pierre Ontoniente, Alain Wicker, Annie Le Saux et bien d’autres figures de la littérature, de la chanson et de la communauté Brassens… Une grande amitié naîtra et, à partir de 1997, les réunira Chez Walzack, la cantine du chanteur-poète, pour attribuer chaque année « Le prix littéraire Georges Brassens. »

En 2005, René Froment créé avec Guy Coudert l’association ACE15 (Association Culturelle et Evénementielle du 15ème) dont il resta président jusqu’en 2013. ACE15 se dit «  particulièrement affectée par cette bien triste nouvelle. Le 15ème perd une figure culturelle. Notre association perd un ami et soutien fidèle. »

Depuis plus de trente ans, René Froment pouvait compter sur le soutien d’Anne-Marie Chaintreau, conservateur des bibliothèques à la Ville de Paris, devenu « sa complice » dans la réalisation de tous ses projets. En toute discrétion, il était également poète, publiant plusieurs recueils : « Lettres à l’Absente » et « Aussi haut le secret » chez Galerie Michèle Broutta, et « La Nuit fendue par l’éclair » (Ed. AM Chaintreau).

Une cérémonie de recueillement est organisée au cimetière de Vaugirard le lundi 13 janvier à 16h (320 rue Lecourbe). Pour Guy Coudert, René Froment « était un chef de bande qui ne voulait pas s’imposer. C’était un type extraordinaire, qui aimait les gens. »

En septembre 2020, le Conseil de Paris a rendu hommage à René Froment en acceptant la demande des élus du 15ème de donner son nom à la Halle aux Chevaux du parc Georges Brassens.

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

    Votre choix :
    15ème arrondissement16ème arrondissement

    Prochains événements

    octobre, 2020

    X