Vous êtes ici
Accueil > Green City > Mobilité > Mon vélo en Seine, premier atelier d’auto-réparation vélo du 15ème

Mon vélo en Seine, premier atelier d’auto-réparation vélo du 15ème

Mon vélo en Seine - atelier autoréparation - paris 15ème arrondissement - 75015

Depuis quelques semaines, un nouveau lieu de rendez-vous pour les mordus de vélo vient d’ouvrir vers Beaugrenelle. Thibault, initiateur du projet, Emmanuel, président de l’association, et Benjamin ont créé le premier atelier d’auto-réparation du 15ème arrondissement, Mon vélo en Seine. Tous les mercredis soirs, chacun peut venir effectuer des petites réparations sur sa machine, en mettant les mains dans le cambouis. Les cyclistes trouveront outils, conseils, entraide et surtout une bonne dose de bonne humeur. Rencontre…

Comment est née cette aventure ?

Thibault : J’ai travaillé 12 ans dans le secteur médico-social. Toutes les questions relationnelles, de proximité, de vivre ensemble m’intéressent. Et j’ai une formation de mécanicien cycle. J’ai un peu mixé les deux sur ce projet, qui vivotait depuis plusieurs mois. J’ai rencontré Benjamin et Manu par le biais du jardin partagé Aux p’tits oignons. Ils ont tous les deux adhéré au projet. On l’a reformaté et tout a démarré très vite grâce à eux.

Benjamin : Thibault est un passionné de mécanique vélo. Il avait envie de créer un endroit qui soit propice au partage de ses connaissances. Tous les trois, voisins de jardinage et cycliste, on avait envie de créer cette association car ça manque dans l’arrondissement. On voulait aussi créer un espace de rencontres dans ce quartier auquel on est attaché. Le vélo est universel ! Il touche toutes les couches sociales, tous les milieux, tous les âges. Un peu à l’image du 15ème !

Mon vélo en Seine - atelier auto réparation - paris 15ème arrondissement - 75015
Benjamin et Thibault

Vous ne faîtes pas de concurrence aux magasins traditionnels ?

Benjamin : On est dans l’auto-réparation. Vous venez avec votre vélo. En théorie vous faite vous-même votre réparation et on vous explique comment faire. Dans les faits, on bricole avec les gens. Ce n’est pas la même démarche que de le déposer dans un magasin. Quand j’entends l’une nos adhérentes expliquer qu’elle était prête à abandonner son vélo car elle en avait assez de payer pour des petits réglages basiques, on aide à promouvoir le vélo dans le quartier.

Thibault : J’ai travaillé chez un marchand de vélo avec qui j’ai gardé des contacts. Il a toujours regardé ce projet avec bienveillance, car on aide les gens à entretenir leur vélo. Régler les freins ou les dérailleurs, ce n’est pas leur cœur de métier. Eux, ils vendent et assurent le service après-vente technique et les réparations complexes.

Benjamin : Nous faisons du recyclage. On stocke du matériel, des épaves de vélo pour les démonter et récupérer des pièces. S’il y a des épaves inutilisables dont les gens veulent se débarrasser, on est content de les récupérer et de leur donner une seconde vie.

Mon vélo en Seine - association - atelier autoréparation - paris 15ème arrondissement - 75015
Entraide autour d’un vélo

La politique de la ville en matière d’aménagement, vous en pensez quoi ?

Thibault : d’une manière générale, je suis admiratif pour ce qui a été fait. Il faut être pragmatique, il y d’énormes choses qui sont faites pour faciliter la vie des cyclistes. J’ai commencé le vélo urbain en 1991 à Lyon. On devait être trois étudiants à l’université à en faire. On passait pour des ringards. Personne ne faisait de vélo. Aujourd’hui, les automobilistes ont vraiment intégré la présence des vélos, qui sont suffisamment nombreux pour que l’on ne pose plus la question. Les vélos sont en masse dans Paris, il n’y aura plus de retour en arrière !

Soyons un peu provoc’, vous adorez faire du vélo, vous adorez jardiner, que faites-vous à Paris, pourquoi pas une vie à la campagne ?

Benjamin : Je trouve que Paris est une ville formidable. J’y ai un attachement très très fort. Je pense que ce n’est pas du tout impossible de combiner jardinage et vélo, car elle est une ville de plein air. Faire du vélo dans Paris, c’est juste magnifique. La ville est un musée à ciel ouvert et la meilleure façon de l’apprécier, c’est en vélo. Il suffit de lever la tête et de voir à quel point on a la chance d’habiter dans un endroit comme ça.

Tout est dit !

L’association Mon vélo en Seine vous attend tous les mercredis soirs à partir de 19h dans les locaux de l’Association de préfiguration de Régie de quartier Vaugirard, au 4 rue des Frères Peignot.


Dossier Vélo :
Anne-Marie Leca
Anne-Marie Leca
Journaliste, créatrice de Valgirardin.fr, Anne-Marie vit et travaille dans le 15ème arrondissement depuis une quinzaine d’années.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Top