VALGIRARDIN.FR

Mobilisation des riverains contre l’installation du Mur pour la Paix avenue de Breteuil.

Oui à la reconstruction du Mur pour la Paix dans le 15ème arrondissement de Paris, mais “non” au projet de réimplantation sur l’avenue de Breteuil. C’est en substance l’appel des opposants au projet, favorables au choix d’un autre site, qu’ils soient élus d’arrondissement ou riverains. Ces derniers se sont réunis en collectif et lancé une pétition.

Présent sur le Champ-de-Mars depuis 20 ans, le Mur pour la Paix a été conçu par l’artiste Clara Halter, épouse de l’écrivain Marek Halter, et par l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Il a été détruit l’été dernier pour être reconstruit avenue de Breteuil dans le 15ème. Cet emplacement a été retenu pour la perspective qu’il offre au monument. Mais ce choix ne convient pas à la mairie du 15ème qui aurait préféré un site plus adapté, à Balard par exemple proche du ministère des Armées, ce qui aurait plus de sens selon les élus.

Mur pour la Paix- projection avenue de Breteuil dans l’axe des Invalides © Wilmotte et Associés

Les riverains de l’avenue de Breteuil ne sont pas ravis non plus de voir ce monument prendre place sur l’une des pelouses de l’avenue. “Nous avons découvert, sans aucune sollicitation des riverains, ce projet d’implanter au milieu des pelouses de Breteuil une structure de pierre, de métal et de verre, donc très minérale” explique Antoine, membre du collectif de Breteuil.

Même si le Mur pour la Paix est “en soi une très belle œuvre” précise-t-il. “Il y a une sorte d’illogisme entre la nature du monument et l’environnement dans lequel il est. Alors que l’on cherche à développer la verdure dans les grandes villes, on est en train de nous supprimer quasiment 300m2 de pelouse. Il se trouve que ce n’est pas une pelouse d’agrément. Elle est largement occupée tous les jours de l’année par des enfants, des jeunes, des familles, des pique-niques, des jeux,… c’est une pelouse qui vit, qui est intégrée dans le quartier”.

Si les riverains dénoncent la perte d’un lieu de sociabilité, ils mettent également en avant “la destruction de la perspective” de l’avenue donnant sur le dôme des Invalides. L’une de leurs craintes concerne également la sécurité et la tranquillité des enfants. Le monument prendra place sur la pelouse située entre les deux aires de jeux. Avec ses 8 mètres en hauteur, il reposera sur une dalle de béton de 14 mètres de côté, soit 196 m2, et de 45 cm de hauteur. De plus, il sera éclairé la nuit.

Projection du Mur pour la Paix présente dans le permis de construire (c) Wilmotte et Associés

Les riverains regrettent qu’une réunion publique autour du projet n’ait pas été organisée dans le 15ème, alors qu’ils seront directement impactés dans leur vie quotidienne par cette installation. D’autant que le monument en 3D a été présenté lors d’une “avant-première mondiale” le 13 octobre dans le 17ème arrondissement, à l’occasion d’un hommage à l’artiste Clara Halter décédée il y a trois ans.

Monument financé par la Ville de Paris et l’Etat, ce soir-là, Marek Halter a confirmé que les accords étaient signés avec la mairie de Paris. Les travaux devaient débuter fin octobre, même si aucun coup de pioche n’est constaté pour l’instant. L’écrivain a également affirmé que le président de la République serait présent pour l’inauguration.

Dans la salle ce soir-là, deux habitants du 15ème ont interpellé Marek Halter sur l’impact visuel du monument avenue de Breteuil : “ils m’ont dit, ça va cacher leur paysage. Non, puisque c’est transparent. La seule chose qui va s’ajouter aux arbres et à la verdure, c’est le mot paix.”

Les riverains sont très mobilisés contre l’installation du monument avenue de Breteuil. La pétition mise en ligne sur change.org par le collectif de Breteuil a recueilli plus de 3 200 signatures à l’heure où nous publions.

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

2 commentaires

  • Le paysage du 15ème arrondissement se dégrade de plus en plus :
    – une oeuvre aurait dû se trouver près des bords de scène, de manière à être vue par tous
    les promeneurs, au lieu de cette installation incongrue qui ne sera quasiment jamais vu,
    en dehors des habitants du lieu.
    Les architectes actuelles n’ont plus d’imagination et de savoir-faire, il n’y a qu’à regarder les 2 hôtels construits avenue de la Porte de la Plaine, le perchoir et son entrée ridicule FACE à des logements construits avant 1930 (AUCUNE notion d’esthétisme).
    PARIS n’est plus PARIS!

  • Au pire mettez votre construction place Queuille , de l’autre côté de la rue de Sèvres ce qui ne dérangera personne ,et que les passagers du métro pourront admirer

Inscrivez-vous à la newsletter

    Votre choix :
    15ème arrondissement16ème arrondissement

    Prochains événements

    novembre, 2020

    X