VALGIRARDIN.FR

Journée du bénévolat : l’Ordre de Malte lance un appel aux bénévoles

Samedi, à l’occasion de la Journée internationale du Bénévolat, l’Ordre de Malte France a décidé de mettre l’engagement de ses bénévoles à l’honneur, au siège de l’institution, rue des Volontaires, dans le 15ème arrondissement de Paris. Pour cette journée symbolique, la rue a été rebaptisée “rue des Volontaires et des Bénévoles”, en présence de nombreux élus. Un moment propice pour dresser un bilan des actions menées au cours de cette année particulière et pour susciter des vocations en lançant un appel aux bénévoles.

“Ce sont le cœur et les bras des bénévoles qui, in fine, permettent de répondre au besoin de solidarité et à la précarité extrêmement importante, durable, et qui peut progresser dans une proportion qu’on n’a pas connu depuis 30 ans en France” déclare Jean-Baptiste Favatier, président de l’Ordre de Malte France, appelant ainsi toutes les bonnes volontés à rejoindre l’institution. Les bénévoles sont le maillon indispensable pour assurer les actions de l’Ordre sur le terrain auprès des plus fragiles.

La crise sanitaire liée à la Covid-19 touche de plein fouet les plus précaires d’entre nous. Les associations, spécialisées notamment dans l’aide alimentaire, le constatent au quotidien à l’instar de l’Ordre de Malte, avec ses maraudes d’urgence Soli’Malte.

Dévoilement de la plaque temporaire “Rue des Volontaires et des Bénévoles” @photo Maud Fée

Lors de cette journée, M. Favatier a donné la parole à ses bénévoles pour présenter leur bilan de cette année 2020 largement dominée par la crise sanitaire liée à la Covid-19. Au premiers jours du confinement, l’incertitude était de mise. De 150 bénévoles parisiens, ils n’étaient plus que 20. “Nous avons tout de même décidé de sortir une équipe en maraude” explique Tanguy, délégué du 15ème arrondissement. “Nous avons été assaillis de personnes qui avaient faim.”

Mais ils ont aussi été sollicités par d’autres, des personnes “tapant à la portière de notre véhicule pour tourner avec nous les fois d’après” précise Tanguy. “On a vu un merveilleux élan de tous les bénévoles.” Ainsi, ils sont passés de 20 personnes à 400, de 4 maraudes par semaine à 4 maraudes par jour. Jusqu’à présent 17 000 repas ont été distribués. Il a d’ailleurs salué l’entraide dans l’arrondissement entre les différentes associations, les paroisses et la mairie du 15ème qui a mis son infrastructure à leur disposition.

Armand, responsable des jeunes, salue, quant à lui, leur engagement. Ils sont un millier sur le terrain, dont 200 nouveaux bénévoles depuis le 15 mars. Ils participent à l’organisation de petits-déjeuners les week-ends et aux maraudes. “Cette jeunesse ne souhaitait pas rester passive face à la crise” précise Armand. “Ils offrent la richesse dont ils disposent, du temps.”

Ce fut au tour d’Oriane de parler de la branche “Secourisme” de l’Ordre de Malte qui comptabilise 21 547 heures de bénévolat depuis le début d’année pour venir en aide aux personnes, toutes missions confondues. Pour la crise du Covid, les secouristes ont été réquisitionnés par le SAMU, pour prodiguer les premiers soins en intervention, emmener les patients à l’hôpital, effectuer les tests, participer aux transferts en TGV vers les différentes régions françaises afin de soulager les hôpitaux parisiens.

En maraude @photo Maud Fée

En cette journée mondiale du bénévolat, le président Favatier appelle à ce qu’il soit reconnu, “nous avons applaudit les professionnels de santé, les professionnels médicaux-sociaux, nous applaudissons aujourd’hui les bénévoles.” Il leur a lancé un appel les invitant à rejoindre l’Ordre de Malte, car, malgré cette formidable mobilisation du printemps, les associations manquent de bras. “Le bénévolat évolue très profondément” précise-t-il, “relevant davantage de l’affiliation. Ils viennent pour une mission, et reviennent éventuellement plus tard. Cela peut nous amener à revoir considérablement notre mode d’action.”

Le président de l’Ordre a également lancé un appel aux décideurs et aux autorités. “Avec la Covid, nous sommes à un tournant complet de l’intégration du bénévolat dans le système sanitaire et social de notre pays” indique-t-il. “Il est temps d’établir un nouveau contrat entre les autorités et les associations.” Le bénévolat doit “trouver sa place pleine et entière. je pense que nous avons une belle page à écrire ensemble pour les années qui viennent au service malheureusement d’une précarité croissante.”

Pour marquer cette célébration du bénévolat, la rue des Volontaires a été rebaptisée symboliquement “rue des Volontaires et du Bénévolat” pour la journée. La plaque temporaire a été dévoilée en présence de bénévoles de l’Ordre et nombreux élus franciliens, Philippe Goujon, maire du 15ème aux côtés d’élus de l’arrondissement, Léa Filoche, adjointe à la mairie de Paris en charge des solidarités, de la lutte contre les inégalités et l’exclusion, et Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, ainsi que Cécile Tagliana, de la préfecture de Région Ile-de-France.

La journée s’est achevée par un départ en maraude, à la rencontre des sans-abris de la capitale.

A lire aussi :

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr

Valgirardin.fr est le site indépendant consacré à l'actualité du 15ème arrondissement

Ajouter un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter

    Votre choix :
    15ème arrondissement16ème arrondissement

    A l’affiche

    avril, 2021

    X